Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 15:41

 

Poutine-Syrie.jpg

 


Syrie : comment Poutine a-t-iI humilié Riyad?

Le chef du renseignement saoudien vient de rentrer d'une visite à Moscou où il s'est entretenu avec le président russe de la Syrie. Le bureau de la présidence qui a confirmé cette information a fait état d'une proposition "bandarie" qui a provoqué une réponse inattendue des russes ! Selon Al Alam, Bandar Sultan a apporté quelques retouches à son plan initial , rejeté au mois de septembre par les russes , le proposant sous un format nouveau !! " l'objectif principal de ce nouveau plan aura été l'élimination d'Assad de la scène et sa suppression de l'équation. le plan prévoit la formation d'un gouvernement de transition une fois Assad écarté, un plan qui tiendrait compte des intérêts russes (!!) . Bref, Bandar aurait inclue des promesses sécuritaires , financières et économiques dans son plan, promesses rejetées d'emblée par la partie russe". voici les détails du plan : " Nous allons accepter à Genève II le maintien d'Assad au pouvoir pour la période de transition à condition que ses prérogatives soient transmises au gouvernement composé de toutes les parties . le chef du gouvernement devra être un opposant d'Assad et arrivé à ce stade l'Arabie saoudite espère que la Russie pousse Assad à ne pas tenir la présidentielle de 2014. Ceci dit, Assad pourrait rester au pouvoir ( ndlr : dépouillé de toutes ses prérogatives et à titre d'un pantin) tant que la nouvelle constitution ne fera pas l'objet d'un consensus . Après l'entente sur le contenu de cette constitution ( ndlr :qui serait sans doute identique à celle de la Libye!!) les élections présidentielles et parlementaires auront lieu et en échange l'Arabie saoudite est prête à prendre en considération les frais de la reconstruction de la Syrie !!


Voici la réponse russe selon un diplomate proche des entretiens :
 
L'armée nationale syrienne a remporté de grandes victoires sur le champ de bataille face à ses opposants soutenus par Riyad qui eux, vont d'échec en échec !
Les groupes soutenus par l'Arabie saoudite en Syrie n'ont aucun rapport avec l'opposition démocratique anti Assad . ce sont des gens qui cherchent à anéantir les opposants pacifiques à Assad ou tout effort pacifique pour trouver une solution

Ni la Russie ni le régime syrien n'ont besoin de l'argent saoudien (!!!) pour financer la reconstruction de la Syrie . les alliés de la Syrie à savoir l'Iran , la Russie ou encore la Chine sauront à eux seuls réunir les moyens techniques et financiers nécessaires pour reconstruire la Syrie et faire d'elle un état encore plus moderne qu'avant la guerre

L'accord russo américain sur la Syrie est inaltérable et permanent et la partie américaine tout comme la Russie a la ferme conviction que le terrorisme takfiri est un danger pour la sécurité des Etats Unis et de la Russie et du monde .
L'Europe est très proche de la position des Etats Unis et les inquiétudes sont grandes en Europe de voir les takfiris européens largement présent en Syrie rentrer dans leur pays respectif .

La Russie conseille à l'Arabie saoudite de changer de politique et d'éviter ses provocations religieuses et confessionnelles et cesser son soutien au terrorisme car cette lame en est une à double tranchante et ses conséquences pourront en premier lieu affecter l'Arabie elle-même . le terrorisme pourrait déstabiliser l'Arabie saoudite à tel point que rien ne serait comme avant .

L'Arabie saoudite n'est pas de taille (!!!) pour se permettre de décider de changer un régime ou de réclamer le respecter et la reconnaissance des droits d'autres peuples car le ^peuple saoudien est l'un des plus réprimé au monde , c'est un peuple privé de toute libeerté politique , religieuse et médiatique et les femmes saoudienne n'ont pas les minimum de droits dont jouissent leur congénères . "

Toujours d'après ce diplomate ," la réponse de la Russie à Bandar Sultan se résume en quelques mots : Riyad n'est pas ni taille ni de posture à présenter un modèle de démocratie et de gouvernance dans la mesure où Riyad soutient le terrorisme et qu'il refuse systématique tout changement et s'accroche à ses méthodes de gouvernance tribales . une obsession qui va d'ailleurs finir par provoquer tôt et tard l'effondrement du régime des Al e Saoud. " selon ce diplomate, la Russie a carrément lancé une mise en garde à Riyad :" Riyad dispose jusqu'au 22 janvier soit la date de la tenue de conférence de Genève II pour " bien réfléchir et changer sa méthode" : il devra d'abord renoncer à soutenir financièrement et politiquement et militairement les terroristes et à les retirer de la Syrie, à se résigner aux exigences de la communauté internationale pour une solution pacifique de la crise " !!

source: IRIB
Syrie : comment Poutine a-t-iI humilié Riyad? Le chef du renseignement saoudien vient de rentrer d'une visite...

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans International
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 01:42

 

 

manuel valls

La loi sur l’espionnage en temps-réel des Français vient d’être validée.

Ça y est, la loi est passée ! Souvenez-vous, il était question d’un texte visant à autoriser la collecte des données des citoyens par l’Etat, sans aucune autorisation auprès de la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité) et sans contrôle au niveau de la justice. En bref, une loi qui autorise toutes les dérives.


collecte-donnees-france

 

Le gouvernement sera donc en mesure de surveiller en temps-réel les communications téléphoniques et les échanges sur les réseaux avec la collecte :

des renseignements intéressant la sécurité nationale, la sauvegarde des éléments essentiels du potentiel scientifique et économique de la France, ou la prévention du terrorisme, de la criminalité et de la délinquance organisées et de la reconstitution ou du maintien de groupements dissous

 

Attention, nous sommes surveillés !


Par ailleurs, un députe UMP a demandé s’il était question de mettre également en place des sondes de captation des données réseaux, mais celui-ci n’aura obtenu aucune réponse. Mais le proverbe que « ceux qui en disent le moins sont ceux qui en font le plus » est très bien venu ici. De plus, la diminution du délai de 9 à 3 jours pour l’interception des données a été refusé. Enfin, rien ne prévoit dans ce texte la suppression des données.

 

Comptent-ils les garder indéfiniment ?

Bref, une nouvelle que vous prendrez comme bonne ou mauvaise…même si cette dernière a de quoi inquiéter. En tout cas, faîtes-nous confiance pour vous fournir une adresse postale si jamais vous voulez nous écrire des commentaires (qui sait ce qui pourrait arriver).

 

Que pensez-vous de la validation de cette loi ?

Si vous vouliez conserver un tant soit peu de vie privée, ce qu’il vous reste risque très vite de partir en fumée. Il est question d’une loi de programmation militaire visant à donner tous les moyens nécessaires au gouvernement pour capter nos conversations téléphoniques et nos échanges sur internet, quels qu’ils soient.

Le gouvernement pourrait sans donc sans passer par la case « appel à la justice », localiser votre téléphone ou votre ordinateur en temps réel, tout ceci pour la protection du pays, et pour lutter contre le terrorisme bien sûr.

 

 

 Une loi pour nous espionner tous !


espionnage-france

 

L’État va pouvoir tout espionner, et tout le monde

 

 

Alors que nous nous serions attendus à des renforcements du respect de la vie privée des citoyens, suite aux révélations d’Edward Snowden sur le projet Prism et la NSA, le gouvernement français semble donc vouloir suivre le mouvement des Américains, en faisant voter une loi pour mobiliser les forces de l’ordre, le Ministère de la Défense, de l’Intérieur et du Budget, rien que ça.

 

Ironie du sort, certains acteurs du web s’inquiètent de telles mesures d’autant que la CNIL n’est pas encore intervenue face à ce projet. Google, Microsoft, Dailymotion, Facebook, Deezer, AOL et Skype qui forment l’@sic (Association des services Internet communautaires) sont prêts à lutter contre les textes de loi concernant les « accès administratifs aux données de connexion » et réclament un moratoire, c’est-à-dire l’accord d’un délai ou de la suspension d’une action en cours.

 

En outre, cette loi offrira la possibilité au gouvernement l’accès en temps réel aux données de l’Internet. Ils pourront récupérer les numéros de téléphone chez les différents opérateurs, la liste des numéros appelés ou reçus, les durées et dates des communications, les SMS, les e-mails.

 

Pour nous embrouiller rassurer, les acteurs de ce texte de loi assurent que des garanties seront données aux citoyens, à savoir la nomination d’une personne qualifiée pour contrôler les demandes auprès des ministères, tandis que la CNCIS devrait encadrer la récolte des données de connexion et de géolocalisation

.

Source

 

http://www.wikibusterz.com/loi-lespionnage-en-temps-reel-francais-vient-detre-validee/

 

..

Les sénateurs vont-ils éviter la fin de l'État de droit en France ?

Paris, 9 décembre 2013 — Ce mardi, le Sénat s'exprimera en seconde lecture sur le très décrié projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019. En l'état, l'article 13 de ce texte rend possible une surveillance massive de l'ensemble des informations et communications sur Internet en dehors de tout contrôle judiciaire préalable. Malgré ces dispositions scandaleuses et les nombreuses critiques qu'elles ont suscitées, les sénateurs pourraient choisir de fermer précipitamment le débat sur ce projet de loi. Moins d'une semaine seulement après l'examen de l'Assemblée nationale, La Quadrature du Net appelle chaque sénateur à s'opposer à cette intolérable atteinte aux droits fondamentaux des citoyens.


Malgré les nombreuses critiques formulées1 contre le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 déposé par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, le débat sur les questions cruciales qu'il soulève pourrait être fermé précipitamment par les sénateurs. En votant un texte identique à celui adopté par l'Assemblée nationale le 4 décembre et en refusant de supprimer ou d'amender son inacceptable article 13 lors de sa seconde lecture du texte, le Sénat couperait court à toute possibilité de débat parlementaire informé sur ses dispositions scandaleuses.

En l'état, l'article 13 de la loi :

  • Autorise la capture en temps réel d’informations et de documents (« peuvent être recueillis sur sollicitation du réseau et transmis en temps réel par les opérateurs aux agents mentionnés ») auprès aussi bien des hébergeurs que des fournisseurs de service et non plus seulement de données de connexion.
  • Permet de requérir ou capturer des « informations ou documents traités ou conservés par leurs réseaux ou services ».
  • Élargit la liste des administrations qui peuvent requérir ces interceptions ou captures, par exemple au ministère de l’économie et du budget.
  • Élargit les finalités à la sauvegarde du « potentiel scientifique et économique de la France » et à la prévention « de la criminalité ou de la délinquance organisées »

Avant le vote de demain, les citoyens peuvent faire entendre leur voix en contactant directement les sénateurs pour les appeler à adopter l'un des amendements déposés sur l'article 13 – de préférence celui de suppression – afin qu'il puisse être encore débattu et amendé à l'Assemblée nationale.


« Il est à peine croyable que les dispositions de l'article 13 aient pu se retrouver dans un texte de loi (pour celles qui étaient présentes dans le projet de loi) ou y être introduites lors des débats tant elles sont attentatoires aux droits fondamentaux à la protection des données et à la vie privée. Nous invitons le gouvernement à proposer lui-même un amendement de suppression de l'article 13 et les sénateurs à voter en ce sens2. Une adoption du texte sans changement empêcherait qu'un débat informé par les positions de la société civile puisse avoir lieu dans les deux chambres et porterait atteinte à la délibération démocratique nécessaire sur une question touchant aux droits fondamentaux » déclare Philippe Aigrain, cofondateur de La Quadrature du Net.

.

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Nouvel Ordre Mondial
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 00:43

 

 

Les 11 guerres et médiamensonges du Nouvel Ordre Mondial 

 

nouvel-ordre-mondial

 

1. VIETNAM (1964-1975) : 


MEDIAMENSONGE : Les 2 et 3 août 1964, le Nord Vietnam aurait attaqué deux navires US dans la baie du Tonkin.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : L’attaque n’a jamais eu lieu. C’est une invention de la Maison-Blanche.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher l’indépendance du Vietnam et maintenir la domination US sur la région.
CONSEQUENCES : Millions de victimes, malformations génétiques (Agent Orange), énormes problèmes sociaux.


2. GRENADE (1983) :


MEDIAMENSONGE : La petite île des Caraïbes est accusée de construire une base militaire soviétique et de mettre en danger la vie de médecins US.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Entièrement faux. Le président US Reagan a fabriqué ces prétextes de toutes pièces.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher les réformes sociales et démocratiques du premier ministre Bishop (qui sera assassiné).
CONSEQUENCES : Répression brutale et rétablissement de la mainmise de Washington.


3. PANAMA (1989) :


MEDIAMENSONGE : L’invasion vise à arrêter le président Noriega pour trafic de drogue.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Bien que créature de la CIA, Noriega réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal. Intolérable pour les USA.
VERITABLE OBJECTIF : Maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique.
CONSEQUENCES : Les bombardements US ont tué 2.000 à 4.000 civils, ignorés des médias.


4. IRAK (1991) : 


MEDIAMENSONGE : Les Irakiens auraient volé les couveuses de la maternité de Koweït City.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention totale par une agence publicitaire payée par l’émir du Koweït, Hill & Knowlton.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher que le Moyen-Orient résiste à Israël et acquière son indépendance envers les USA.
CONSEQUENCES : D’innombrables victimes par la guerre, puis un long embargo y compris sur les médicaments.


5. SOMALIE (1993) :


MEDIAMENSONGE : Monsieur Kouchner se «met en scène» comme héros d’une intervention humanitaire.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Quatre sociétés US avaient acheté un quart du sous-sol somalien riche en pétrole.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler une région militairement stratégique.
CONSEQUENCES : Ne parvenant pas à la contrôler, les Etats-Unis maintiendront la région dans un chaos prolongé.


6. BOSNIE (1992 – 1995) :


MEDIAMENSONGE : La firme US Ruder Finn et Bernard Kouchner mettent en scène de prétendus camps serbes d’extermination.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Ruder Finn et Kouchner mentaient. C’étaient des camps de prisonniers en vue d’échanges. Le président musulman Izetbegovic l’a avoué.
VERITABLE OBJECTIF : Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans.
CONSEQUENCES : Quatre années d’une guerre atroce pour toutes les nationalités (musulmans, serbes, croates). Provoquée par Berlin, prolongée par Washington.


7. YOUGOSLAVIE (1999) : 


MEDIAMENSONGE : Les Serbes commettent un génocide sur les Albanais du Kosovo.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention pure et simple de l’Otan comme le reconnut Jamie Shea, son porte-parole officiel.
VERITABLE OBJECTIF : Imposer la domination de l’Otan sur les Balkans, et sa transformation en gendarme du monde. Installer une base militaire US au Kosovo.
CONSEQUENCES : Deux mille victimes des bombardements OTAN. Nettoyage ethnique du Kosovo par l’UCK, protégée de l’Otan.


8. AFGHANISTAN (2001) : 


MEDIAMENSONGE : Bush prétend venger le 11 septembre et capturer Ben Laden.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : Aucune preuve que ce réseau existe. De toute façon, les talibans avaient proposé d’extrader Ben Laden.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler militairement le centre stratégique de l’Asie, construire un pipeline permettant de contrôler l’approvisionnement énergétique de l’Asie du Sud.
CONSEQUENCES : Occupation de très longue durée, et forte hausse de la production et du trafic d’opium.


9. IRAK (2003) : 


MEDIAMENSONGE : Saddam posséderait de dangereuses armes de destruction, affirme Colin Powell à l’ONU, éprouvette en main.
CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD : La Maison- Blanche a ordonné à ses services de falsifier des rapports (affaire Libby) ou d’en fabriquer.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler tout le pétrole et pouvoir faire chanter ses rivaux : Europe, Japon, Chine…
CONSEQUENCES : L’Irak plongé dans la barbarie et l’obscurantisme, les femmes ramenées à la soumission, les armes expérimentales et les missiles
à uranium appauvri  ont fait plus de dégâts génétiques que la bombe de Hiroshima.

Par Michel Collon dans « Le Journal de Michel dogna »


10. LIBYE (2011)


MEDIAMENSONGE : Kadhafi veut faire couler des rivières de sang en faisant massacrer les populations de Benghazi. Il faut intervenir militairement pour le stopper. Obama et Sarkozy lancent guerre en violant la résolution 1973 de l´Onu.

Véritables objectifs de la guerre en Libye : Faire main base sur le pétrole libyen – Mettre fin au Premier satellite Africain RASCOM 1 – Faire main basse sur les devises et réserves libyennes - Arrêter le fond Monétaire Africain, Banque Centrale Africaine, Banque Africaine des Investissements – Créer une base militaire d´Africom en Libye – s´emparer des compagnie pétrolières libyennes – Tuer Mohammar Kadhafi.
Conclusion  : près de 50 000 libyens tués par l´Otan.


11. SYRIE (2013)


MEDIAMENSONGE: Bachar al assad aurait gazé sa population au gaz de Sarin. Les Etats-Unis ne veulent pas attendre pas le rapport de l’ONU pour frapper la Syrie.

Suite à la diffusion des images, distribuées par l’Armée syrienne libre et reprises par les services états-uniens et français, du massacre de la ghouta, des familles alaouites de Lattaquié ont porté plainte pour assassinats.

Certaines des vidéos ont été réalisées et postées sur YouTube avant l’événement qu’elles décrivent.

On peut y voir des enfants étouffer d’une intoxication chimique qui ne peut être du gaz sarin (ce gaz provoque de la bave jaune et non pas blanche).

Les enfants ne correspondent pas à un échantillon de population : ils ont presque tous le même âge et ont les cheveux clairs. Ils ne sont pas accompagnés par leur famille en deuil.

Il s’agit en fait d’enfant enlevés par des jihadistes, deux semaines auparavant dans des villages alouites aux environs de Lattaquié, à 200 kms de la ghouta.

Contrairement aux affirmations de l’Armée syrienne libre et des services occidentaux, les seules victimes identifiées du massacre de la ghouta sont donc issues de familles soutenant le gouvernement syrien.

 

Michel Collon

 

http://www.wikibusterz.com/les-11-guerres-mediamensonges-du-nouvel-ordre-mondial/

 

.

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Citoyens bernés
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 03:57

 

 

afrique-guerre.jpg

 

 

 

La Françafrique en Centrafrique

Posted: 06 Dec 2013 08:13 AM PST

Quels sont les vrais intérêts de la France en République centrafricaine (RCA) ? Alors que François Hollande vient de déployer une force militaire française de 1 000 hommes dans ce pays, nous citoyens sommes en droit de nous demander pour quels motifs la France envoie ses soldats là-bas.


Voici quelques données sur ce pays peu connu. La République CentreAfricaine, c’est 622 984 Km2 pour environ 5 166 510 habitants, dont environs 45% sont protestants, 35% catholiques et 15% musulmans. C’est un pays aux ressources naturelles variées, propice à des cultures diversifiées et surtout favorisé par un sous-sol riche en pétroles, diamants, or, uranium et autres métaux.


Rétrospection sur l’histoire de la RCA


Colonisée par la France à la fin du 19ième siècle puis proclamée « indépendante » le 13 août 1960, la république CentrAfricaine, depuis sa création, n’a jamais cessé de connaître l’instabilité politique et sociale au sein de ses frontières.


Plusieurs coup d’état se sont enchaînés depuis la nomination de Barthélémy Boganda, 1er chef d’état de la RCA, disparu dans des circonstances plus ou moins douteuses selon certains témoignages. Le flambeau fût repris par son cousin David Dacko, qui, suite à un coup d’état en 1965, sera remplacé par un autre cousin, le capitaine Jean-Bedel Bokassa avant de reprendre brièvement le pouvoir avec l’aide directe de la France dans l’opération Barracuda. Le 1er septembre 1981, son successeur, le général André Kolingba suspendra la constitution pour la remplacer par une dictature militaire qui le rendra impopulaire. Conséquence, de nombreux grèves et manifestations se succèdent.


Sous l’influence de la diplomatie Française, le multipartisme est autorisé, le général André Kolingba se soumettra à une élection présidentielle prévue en août 1993. Disqualifié au 1er tour, il cédera sa place à Ange-Félix Patassé. Mais c’est un pays encore plus dévasté, économiquement et socialement que le nouveau président héritera de son prédécesseur. La situation est de plus en plus tendu ce qui entraînera dans les années à venir de nombreuses révoltes. En 2003, un énième coup d’état pour le pays, le général François Bozizé remplaçera l’ex président Patassé avec l’aide encore une fois de la France (deux avions de chasse de l’armée française survolaient Bangui pour filmer les positions des loyalistes pour le compte de Bozizé) et de miliciens tchadiens (c’est-à-dire de soldats africains travaillant pour la France et dont une bonne partie vont rester avec lui après son installation au pouvoir pour assurer sa sécurité).


Situation en RCA et intervention militaire de la France


Instrumentée par Michel Djotodia, une alliance de rebelles, qui se fait appelé la Séléka, venu majoritairement du Tchad et du Soudan, commettra fin 2012, des exactions sur son passage en direction de la capitale, Bangui.

Le mot « Séléka » en Sangö veut dire « Alliance » et non pas « Coalition » comme le reprend la presse française. Selon Roland Marchal, spécialiste de la Centrafrique « La Séléka serait donc une alliance de quatres groupes armés, dont trois étaient connus, le quatrième ayant été crée pour la circonstance, à partir du Tchad ». En quelque sorte, il s’agirait apparemment d’une fédération de groupes majoritairement islamistes et intégristes armés par les mouvements djiadhistes issues du Mali et de l’éclatement de la Lybie. La Séléka recruterait aussi des hommes dans les régions marginalisées du Nord de la RCA. Aucune armée nationale centrafricaine ne pourra défendre ses citoyens face à cette intrusion étrangère par manque de moyens. Le Centrafrique est encore sujette à de nouveaux conflits. Désarmée, elle n’a pas le choix de se tourner, encore une fois, vers ses alliées ou plutôt son allié, la France. Un coup dur pour un pays censé être indépendant qui ne possède aucune armée nationale par manque de moyens.


Plusieurs ONG auraient semble-t-il lancé un appel à l’aide, dénonçant une véritable urgence humanitaire.

Mais François Hollande n’accordera pas son soutien à Bozizé.

« D’une manière générale, si nous sommes présents, ce n’est pas pour protéger un régime. C’est pour protéger nos ressortissants… et nos intérêts » à déclaré le président français, François Hollande.


24 mars 2013, l’alliance Séléka pénétre à Bangui et s’empare du palais présidentiel. Il semblerait que l’armée Tchadienne aurait plus ou moin participé à l’assaut de la ville. Cette même armée qui aurait aussi aidée François Bozizé à mener son coup d’état contre Patassé.

« La Séléka a pris le pouvoir parce qu’elle a été aidée par le Tchad [...] Je ne crois pas avoir de problème avec le Tchad et le président Déby. J’ai été surpris de voir que ce sont les forces de son pays qui sont venues parachever l’action des rebelles », a déclaré Bozizé.


Certains accusent la France d’y jouer un rôle, laissant agir librement Idriss Déby, président de la république Tchadienne.

« Dans les années 2000, en particulier sous Nicolas Sarkozy, la France s’est montrée très conciliante envers François Bozizé. En arrivant au pouvoir, François Hollande, lui, a voulu afficher une certaine distance. Reste à savoir pourquoi les Français ont laissé faire la Séléka. L’appui d’Idriss Déby à l’intervention française au Mali est sans doute l’une des explications. » explique Roland Marchal.

On apprendra que François Bozizé aura réussi à prendre la fuite avant l’arrivé de ses détracteurs pour se réfugier et rejoindre sa famille à Paris.


Michel Djotodia, quand à lui, est désigné président par intérim et a promis de conduire le pays à des élections dans un délai de 18 mois. Mais en attendant, l’alliance Séléka dont il a perdu le contrôle, est accusée de graves violations des droits de l’homme. Ce qui était au départ un coup d’état a fini par devenir un conflit inter-religieux dans le pays. La majorité des hommes de la Séléka qui sont des islamistes, influencés par des mouvances djiadhistes, persécutent, tuent, violent, pillent, les citoyens centrafricains Chrétiens. Ces derniers, abusés et lassés des exactions de l’alliance rebelle, finiront par faire justice eux mêmes.


Si l’Élysée avait refusé de venir en aide à François Bozizé, alors qu’elle avait contribué à le positionner à la tête de la Centrafrique, on peut supposer que la France veut soit voir au pouvoir des forces anti-gouvernementales pour déstabiliser le pays, soit voir survenir un autre changement au gouvernement de Bangui.


On pourrait se dire que la France n’intervient plus dans les affaires politiques de la Centrafrique. Mais il semblerait que l’ancien Président Centrafricain aurait changé d’alliances en se tournant vers les nouvelles grandes puissances, comme la Chine et l’Afrique du Sud…

La Chine entretenait depuis quelques temps des liens très étroits avec la RCA. Bozizé aurait donné à son nouvel allié des autorisations pour explorer ou exploiter du pétrole. Ce qui provoquera un litige avec l’homme d’affaire américain, patron de RSM Petroleum, Jack Grynberg.

« La République centrafricaine est au bord du génocide. C’est le désordre absolu », a enfin déclaré ce jeudi 21 novembre, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères français, ajoutant qu’il fallait agir vite.

« La France va envoyer 800 soldats en Centrafrique, en plus des 400 qui y sont déjà pour une période brève de 6 mois environ » dira le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian.


Dans un contexte de Guerre Économique entres les Grandes Puissances multinationales, on peut se demander quelles sont les véritables motivations de la France dans sa nouvelle intervention en République Centrafricaine. On a le sentiment qu’un scénario se répète. Un pays africain, explicitement riche en diverses ressources naturelles, se fait envahir par une force étrangère, majoritairement islamistes extrémistes, créant troubles, déstabilisations, divisions et conflits à l’intérieur de celui-ci. Le pouvoir en place est renversé puis remplacé par un gouvernement de transition, représenté dans ce cas là par Michel Djotodia. Ce dernier avait déjà déclaré vouloir revoir les contrats miniers et pétroliers avec la Chine et l’Afrique du Sud, signés par le gouvernement Bozizé, « pour voir si les choses ont été mal faites et essayer d’y mettre de l’ordre »… Mais le président de transition perdra le contrôle des troupes rebelles de la Séléka. La situation dégénère. La France espérait que le pays redeviendrait stable après le départ de François Bozizé.


Selon RFI, en novembre, Djotodia aurait même remis des armes aux éléments de la police et de la gendarmerie pour assurer la paix dans le pays face aux violences causées par ceux qui l’avaient aidé à remplacer Bozizé.


Mais ces exactions sont aussi une aubaine opportune pour la France pour intervenir plus activement et justifier l’exportation de nouvelles troupes sur le territoire de la RCA … sans être accusée cette fois ci de néo-colonialisme.

 

Prétextant vouloir appuyer les forces africaines, la France aura aussi la possibilité de défendre et de maintenir ses intérêts économiques et géo-stratégiques sur un pays où elle a toujours eu la mainmise. Qu’on se le dise, le spectre de la Françafrique est toujours présent.


La France, dans sa stature de moralisateur et de défenseur des droits de l’homme, joue un double jeu dans cette histoire. Elle a eu et a toujours le pouvoir d' influencer sur la vie politique de la RCA et ça, en dégradant la vie de milliers de civils Centrafricains. La France se tient prête à intervenir, guettant le feu vert du conseil des nations-unies. Selon nos chers ministres, l’opération française devrait durer environs 6 mois. Mais le doute me laisse penser que les nouvelles troupes françaises resteront mobilisées en RCA pour une durée indéterminée. Le temps de protéger et de sauvegarder les intérêts belliqueux de ses grosses multinationales, dont on connaît tous plus ou moins, leurs obsessions pour toujours plus de marché, toujours plus de profits… et ça, à n’importe quel prix.

 

Jack Liberta

 

http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/12/06/la-francafrique-en-centrafrique/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+CercleDesVolontaires+%28Cercle+des+Volontaires%29&utm_content=Yahoo!+Mail

 

 

 

afrique-prison.jpg

 

Note d'eva R-sistons :

 

Je l'ai toujours dit, la Chine colonise selon le donnant-donnant, en participant au développement des pays (écoles, routes, dispensaires..) en échange de l'extraction de ressources.  

 

Israël veut se substituer à la Chine en se servant de la France (dirigée depuis Sarkozy par des sayanim, donc par ses agents -  en bombardant), et au passage, notre pays sert aussi ses intérêts économiques avec des multinationales prédatrices comme Areva et Total ("massacrant", exploitant, polluant etc).  Bref, la Françafrique est encore plus sale que jamais, meurtrière et à la solde d'un Régime voyou, celui de Tel-Aviv. Les Africains paient le prix de ces machinations abominables. L'esclavage continue, sous une forme différente...

 

 

afrique-imperialisme.jpg

 

. 


Démystification de l'illusion politique et économique

L’Afrique au sommet… de sa soumission


 

le 06 décembre, 2013 dans Afrique par Nico Ramirez

 

La paix et la sécurité en Afrique sont au cœur du sommet qui réunit une quarantaine de chefs d’Etat africains ce vendredi  et ce samedi… à Paris, en France ! Tant il est vrai qu’aborder de pareils sujets sur le sol africain aurait été franchement déplacé, c’est le cas de le dire. Quand les Africains jouent leur destin à l’extérieur, ils sont certains de rentrer bredouilles à la maison…

Au moment où la France s’apprête à intervenir militairement en Centrafrique, munie de son blanc-seing onusien, le raout de l’Elysée va permettre à papa Hollande d’exposer et de diffuser sa doctrine africaine, le tout habilement emballé dans un joli papier cadeau humaniste, avec une belle ficelle progressiste.

Du sommet de la Baule sous François Mitterrand en 1990 à celui de l’Elysée en 2013, la chanson est toujours la même : le gentil homme blanc possède la vision nécessaire au développement du continent africain. Vision que les Africains ne sont, bien entendu, absolument pas capables de mettre en perspective eux-mêmes. Il faut bien qu’un bon père leur facilite le travail, quitte à se moquer d’eux sans qu’ils ne se rendent d’ailleurs compte.

Avec cet air de faussaire qui lui sied si bien, François Hollande va prendre la pose de celui qui clame que le futur de l’Afrique passe par le renforcement de la capacité des Africains à gérer leurs crises sans assistance extérieure. La bonne blague, pile au moment où Paris s’apprête à déployer sa soldatesque en brousse centrafricaine et se pose donc immanquablement en ultime recours dont on ne peut pas se passer.

Sous prétexte de ne pas débarquer à Bangui à la hussarde comme l’armée française avait l’habitude de le faire dans le passé, la France espère dissimuler ses intentions de rester le gendarme de l’Afrique. Tout en affirmant soutenir la mise en place d’une force africaine. De la Côte d’Ivoire au Mali, de la Somalie à la RDC, les opérations militaires africaines ont systématiquement fait preuve de leur inefficacité, essentiellement due à un manque criant de formation  et de moyens.

La récente dégradation de la situation en Centrafrique, tombée à pic le matin même du vote des Nations unies autorisant la France à faire semblant de ne plus être un Etat colonial, fournit un prétexte idéal pour sortir ses muscles. L’opération française « sera rapide », elle « n’a pas vocation à durer et je suis sûr de son succès », a prévenu François Hollande, dans une tentative surprenante de se prendre pour Guillaume II qui à la veille du conflit de 14-18, promettait que la guerre serait « fraîche et joyeuse ».

 

 

http://linkis.com/diktacratie.com/moUi

 

.

 

République centrafricaine. La France peut achever les travaux de pillage

Pillage de l'AfriqueOn risque un « génocide » en République centrafricaine. L’alarme a été donnée par la France qui, après des mois de silence, a demandé en toute hâte à l’ONU d’agir rapidement. La situation dans ce pays est dramatique. Les rebelles de la Seleka, responsables du coup d’état du 24 mars, ont saccagé le pays, commettant les pires atrocités : pillages, exécutions sommaires, viols et tortures sur les populations civiles.

Livrée à elle-même, la population a répondu du mieux qu’elle pouvait en organisant les milices paysannes, les fameux anti-balaka (anti-machettes). Il y a déjà eu des affrontements violents et des centaines de morts. Aujourd’hui, on parle d’un conflit interethnique entre chrétiens et musulmans. Rien n’est plus faux. Les deux groupes ethniques sont victimes d’un même ennemi : la coalition Seleka, qui a pris le pouvoir dans l’indifférence de la communauté internationale.

En décembre 2012, l’ancien-président déchu, François Bozizé, avait demandé l’aide des États-Unis et de la France en vue de stopper les rebelles, mais François Hollande avait refusé d’intervenir dans l’ancienne colonie, arguant que la France ne pouvait agir que sous mandat de l’ONU. Le locataire de la Maison blanche avait avancé à l’époque le même argument.

Aujourd’hui, la France fait valoir que la Centrafrique est catastrophique. Selon les États-Unis, la situation y est « pré-génocidaire ». Pourquoi me direz-vous ne pas avoir entamé quoi que ce soit plus tôt ? Tout simplement parce que la situation n’était pas mure. La France prétend aujourd’hui jouer le rôle de bon samaritain vis-à-vis de la République centrafricaine dont on sait qu’elle est riche en uranium, en pétrole, en or, en diamants et en bois. Et elle peut aujourd’hui le faire avec le feu vert de l’ONU.

Lundi dernier (25 novembre, NDLR), le vice-secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson a agité à son tour le spectre d’un « conflit ethnique et religieux » et a appelé à une réaction rapide et décisive pour éviter que la situation n’échappe à tout contrôle, ce qui représenterait un terreau fertile aux extrémistes et aux groupes armés.

Durant la réunion dédiée à l’ancienne colonie française, les quinze pays membres du conseil de sécurité se sont mis d’accord pour autoriser la force panafricaine présente en Centrafrique (Misca) à se déployer pour une période initiale de six mois. L’objectif officiel est d’essayer de renforcer la sécurité et de protéger les civils. Il n’est pas exclu que la Misca se transforme à terme en opération de maintien de la paix avec à la clé le déploiement de Casques bleus.

Les Nations Unies ont autorisé les forces françaises déjà présentes en République centrafricaine à prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca. Invité sur Europe 1 le 26 novembre, le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a officiellement annoncé l’envoi d’un millier d’hommes sur le terrain. « La France appuiera cette mission africaine, de l'ordre d'un millier de soldats », a-t-il déclaré. « Nous le ferons en appui et non pas en entrée en premier, comme nous avons pu le faire pour le Mali, et pour une période brève, de l'ordre de six mois à peu près », a ajouté le ministre.

La France interviendra donc militairement. Mais en faveur de qui ? D’un gouvernement lui-même issu d’un putsch. La France n’est pas à une contradiction près. En revanche, lorsque des intérêts économiques majeurs sont en jeu, la logique est remisée au placard. Comme on peut le lire sur le site officiel du ministère des affaires étrangères, l’Élysée a directement en ligne de mire les ressources naturelles de son ancienne colonie : « En dépit de l’instabilité politique et des risques sécuritaires, Air France, Bolloré (logistique et transport fluvial), Castel (boissons et sucre), Total (stockage et distribution des produits pétroliers), CFAO (distribution automobile) ont maintenu leurs implantations en RCA. L’arrivée en 2007 de France Télécom dans la téléphonie mobile marque un certain intérêt des investisseurs français. Les pillages consécutifs à la prise de Bangui par les rebelles le 24 mars ont fortement perturbé l’activité des entreprises françaises ».

Grâce à l’intervention militaire, la France peut maintenant achever le sien.


Capitaine Martin

 

.


Le Général Sanogo est-il sacrifié à l'autel de la France ?

Ibrahima Séne

 

Cette grave interrogation est légitime, si on tient compte du contexte de l’arrestation et de l’inculpation du Général, et surtout, des faits qui lui sont reprochés par le Juge d’instruction malien. En effet, c’est au moment où, pour la première fois depuis l’Opération Serval, des organisations de la société civile du Mali marchaient jusqu’ à 300 mètres de sa résidence, pour dénoncer « la politique de la France à Kidal », perçue comme visant à imposer le MNLA au Président IBK, que l’on a procédé à l’interpellation et à l’inculpation du Général !

 

 

Et cela, après que la justice Malienne venait de lever le mandat d’arrêt international contre les leaders des Jihadistes qui ont ensanglanté le Nord Mali pour porter atteinte à son intégrité territoriale ! Tous les observateurs avertis savent, que ce geste de la Justice Malienne en direction des Jihadistes, était une des conditions posées aux autorités françaises par les preneurs d’otages de Français, pour les libérer.

 

 

Ainsi, on libère ceux qui ont porté les pires atrocités au peuple malien et qui ont bafouillé sa souveraineté internationale, et on arrête, par la suite, un Général malien, accusé d’ « assassinats » de ceux qui ont tenté de le renverser militairement pour remettre en place le régime qu’il avait fait tomber afin de créer les conditions qui ont permis au peuple malien de se redresser, et de résister au point d’être en mesure de lancer des mandats d’arrêts contre ses agresseurs, et d’organiser des élections présidentielles qui ont redoré son blason au niveau international.

 

Le Général SANOGO était ainsi devenu, pour la France et ses hommes - lige en Afrique de l’Ouest, celui qu’il faut abattre pour remettre le Mali dans la constellation de la « Françafrique », afin de mieux veiller, dans le Sahel, sur les intérêts économiques et stratégiques de son ancienne puissance coloniale.

 

 

Cette inculpation du Général ressemble donc bien à un gage que le Président IBK donne à la France, afin qu’elle revoie sa position de protecteur du MNLA, qui est reflétée par la réponse que le Président du Burkina lui a servie, à Dakar, lors du sommet des Chefs d’Etat de la CEDEAO. En effet, à son interpellation de ses pairs sur la situation qui prévaut à Kidal où le MNLA sème, impunément, la pluie et le beau temps, et empêche l’administration de l’Etat malien à entrer en fonction dans cette région, le Président du Burkina lui avait répondu que le "problème de l'AZAWAD est un problème interne au Mali"  !

 

Ainsi, le Président du Burkina, devant ses pairs, reconnaissait officiellement une entité AZAWAD, que le MNLA veut séparer de l’Etat malien  !

 

Cette réponse du Président du Burkina, bombardé « médiateur » dans cette crise au Mali est sans équivoque : Il soutient les revendications du MNLA vis-à-vis de l’Etat malien.

 

Ce qui devait suffire à un Chef d’Etat malien, soucieux de la défense de l’intégrité de son territoire national, pour récuser, devant ses pairs, le Président du Burkina comme « médiateur » ! Mais il n’en fit rien ! 

 

C’est donc pour trouver une attitude plus « compréhensive » de Paris sur cette question, que IBK a décidé de sacrifier le Général qui a fait échouer toutes les manœuvres des gouvernements Sarkozy et Hollande, avec l’appui du Président du Burkina, de Côte d’Ivoire et du Bénin, pour imposer l’AZAWAD comme un Etat sous la conduite du MNLA.

 

Ce Général, qui a mobilisé l’opinion publique pour barrer la route au Candidat du Burkina à l’élection présidentielle au Mali, pour soutenir IBK, qui était plus proche de sa quête de souveraineté du peuple malien, est servi, aujourd’hui, par celui –ci, en sacrifice à la France, pour servir de gage à sa fidélité, juste au moment où des maliens manifestent contre la politique de celle-ci vis-à-vis du MNLA !

 

Le prétexte utilisé pour justifier cette forfaiture, et les moyens judiciaires mis en œuvre à cet effet l’objectif politique visé, qui est l’élimination de celui que la France et ses alliés de la Françafrique, considèrent comme « le symbole du refus de la soumission du peuple malien », donc  comme un « affront  » qu’il faut laver.

 

 

Ainsi, l’accuser d’avoir usé de moyens militaires et policiers, avec certes les dégâts collatéraux inhérents à cette situation de guerre, pour mettre en échec ceux qui ont tenté un « coup d’Etat » pour le renverser et soumettre le Mali aux intérêts économiques et stratégiques de la France, ne peut être assimilé qu’à un acte de « haute trahison » pour tout Chef d’Etat qui en ferait de même.

 

Surtout, que le gouvernement malien a traduit en justice un Général de son armée, non devant une cours martiale, mais devant une cours civile de droits communs !

 

 C’est une première dans l’histoire judiciaire des pays démocratiques, que, curieusement, les organisations de Défense de Droit de l’Homme, qui se sont acharnés contre lui et contre l’armée malienne en les accusant « d’actes barbares et racistes » pour justifier la politique Française vis-à-vis de la rébellion du MNLA, omettent de dénoncer !

 

C’est comme si, au Mali, on jetait la probe sur tous les fils du Mali qui ont osé dire Non à la France !

 

Heureusement, en organisant cette marche contre la politique de la France à Kidal, des Maliens ont ouvert le véritable début de la lutte de ce peuple pour recouvrer sa souveraineté pleine et entière !

 

Tous pour le retrait de cette inculpation indigne !

 

   

Tous pour la restitution de Kidal à la souveraineté de l’Etat malien !

   

En avant, pour la restitution de la plénitude de leurs missions régaliennes, à l’armée nationale et aux forces de sécurité du Mali.

 

 

Ibrahima Sène PIT/SENEGAL  

Dakar le 28 /11/2013

 

Source : Seneweb

.

 

afrique.jpg

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Politique France
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 02:34

 

Sélection articles politiques

 

 

L'illusion démocratique

 

Oligarchie

Oligarchie

le 05 décembre, 2013 dans Démocratie par


N’ayons pas peur de le dire : nous sélectionnons lors d’élections une poignée d’oligarques qui nous volent le pouvoir. Sous le masque de la démocratie notre République prospère d’oligarchie en oligarchie (oligoi : petit nombre, arkhê : gouvernement), où « les hommes au pouvoir écrivent les règles de leur propre pouvoir. »

Et peu importe qu’augmentent la précarité, les inégalités et l’exclusion, du moment que perdure l’illusion démocratique par l’élection « citoyenne ». Le peuple est fier de voter et vote comme on lui dit, grâce à un travail permanent de l’opinion. Il se croit indirectement responsable de la liberté qu’est censée lui agencer ses représentants : il ne fait que reconduire un pouvoir qu’il ne contrôle pas et pour lequel il ne délibère pas. Il ne peut même pas déposer une proposition de loi à l’assemblée nationale en recueillant un certain seuil de signatures. En effet, la demande doit totaliser un dixième des citoyens français et… un cinquième des parlementaires. La Suisse bénéfice de ce système mais la France qui distribue des brevets de démocratie, est toujours en retard…


 

Ainsi, pour mieux nous manipuler les pouvoirs en place appellent « démocratie » un système opposé. En confisquant ou remplaçant les mots capables de désigner l’ennemi – car les oligarques n’auraient absolument aucun pouvoir si nous étions réellement en démocratie – ils se mettent à l’abri des coups, donc des révolutions au sens propre et figuré du terme. Et comme l’écrivait si bien le pamphlétaire anarchiste Zo D’Axa, dans ses feuillets aujourd’hui disparus :

les citoyens  se contentent de ronger l’os sans moelle qu’on leur a jeté, l’os du suffrage universel. Et c’est pour des boniments, des discussions électorales qu’ils remuent encore la mâchoire – mâchoire qui ne sait plus mordre ».

C’était en 1900, et depuis rien n’a changé…

 

http://linkis.com/diktacratie.com/moUi

 

 

Politique : 

 

.
.

 

L’union économique et monétaire : ces français qui ont ouvert l’Europe aux financiers anglo-américains

 

 

 


 

 

 


 

 

  • Maître et serviteur

    De plus en plus, les hommes semblent prendre conscience d’une réalité dont la vitrine ne les satisfait dorénavant plus.

  •   
  • Centrafrique : maréchal Flamby, nous voilà !

    Le chat-bite annoncé en brousse centrafricaine est imminent, n’attendant plus que son enrobage onusien pour faire bon genre.

  •  

Face à la colère populaire, l’UE compte museler ses citoyens

vendredi 6 décembre 2013

Que n’a-t-on pas dit contre ceux qui « osaient » prétendre qu’un jour la crise financière allait dégénérer en un fascisme financier et des mesures autoritaires pour l’imposer ? L’oligarchie en place a une expérience millénaire dans ce domaine. Elle sait bien que l’austérité draconienne qu’elle exige et la confiscation des biens des peuples qu’elle impose, provoqueront fatalement, après le mécontentement, des révoltes et des émeutes.


Pour la neutraliser, les écoutes et les caméras accompagnent la stérilisation des esprits. Sachez que la Xbox One que vos enfants exigeront sans doute comme cadeau de Noël pour s’éclater avec leurs jeux vidéo, est équipée de « sensors Kinect », c’est-à-dire des cameras qui surveillent et transmettent au producteur de l’engin et demain pourquoi pas à la police, le moindre comportement du joueur cobaye, et ce de jour comme de nuit.

En France

Chez nous, l’étrange silence sur les programmes d’espionnage de la NSA américaine s’explique aisément par l’Article 13 (géolocalisation) du projet de loi de programmation militaire votée en octobre dernier au Sénat, dans une quasi-indifférence. « La France vire-t-elle à la société orwellienne ? » s’interroge même Le Figaro.


En pleine affaire Snowden, du nom de cette taupe qui a révélé comment l’Amérique espionne le monde au nom de l’antiterrorisme, le gouvernement s’apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire dont certaines dispositions étendent les possibilités de capter les données numériques de dizaines de milliers de personnes par an. Il s’agit de savoir qui ces potentiels "ennemis d’État" appellent et qui les joint, ou même de les localiser en temps réel à travers leurs téléphones, leurs ordinateurs. En dehors de toute action judiciaire.

Espagne

Dans les pays durement frappés par la Troïka, c’est la répression policière qui permet désormais de faire tenir l’euro. Dès avril 2012, le journal espagnol Publico dénonçait que sous prétexte de vouloir endiguer les débordements violents des mouvements sociaux, le gouvernement cherchait à durcir le Code pénal. « Conscient que les coupes budgétaires et la réforme du travail peuvent déclencher des mouvements de protestation semblables à ceux des Indignés (…) ou de la grève générale du 29 mars, le gouvernement de Mariano Rajoy a décidé d’anticiper », écrivait Publico.


Fidèle aux théories de Joseph De Maistre, l’un des fondateurs de la synarchie et admirateur de l’Inquisition, il s’agit avant tout, par une répression aveugle et autoritaire à l’encontre des victimes de la crise, de renforcer « l’autorité » d’un Etat au service de la finance folle.


Discutée lors du Conseil des ministres le vendredi 22 novembre 2013, la « loi citoyenne de sécurité » a provoqué un tollé en Espagne. D’après le site de la télévision belge RTBF, le nouveau dispositif législatif prévoit que

celui qui occupe un bâtiment tel qu’une agence bancaire peut être puni de 3 à 6 mois de prison ; si l’on interrompt les transports publics, l’on peut être condamné jusqu’à deux ans d’emprisonnement. La résistance à l’autorité (par exemple en s’enchaînant les uns aux autres pour éviter une expulsion) pourra être assimilée à un attentat et donc punie de 4 ans de prison. Quant au partage ou à la diffusion par des moyens publics d’actions qui troublent l’ordre public (en d’autres termes : l’appel à une manifestation via des réseaux sociaux), il peut être puni d’une peine de prison d’un an maximum.

La loi prévoit également des amendes allant jusqu’à 30 000 euros pour les « infractions graves » comme les menaces ou insultes envers un policier, ou encore pour empêcher « la libre circulation des véhicules et des personnes ».

Le texte sanctionne également ceux qui manifestent « sans préavis devant des institutions de l’Etat comme le Congrès, le Sénat ou les hauts tribunaux ». Porter une capuche pourrait également être considéré comme une infraction, tout comme la pratique des « escraches », lorsque des mouvements ou associations se rendent au lieu de travail ou au domicile des personnes qu’ils veulent dénoncer publiquement. Cette loi réconfortera sans doute l’oligarchie locale puisque ce mode d’action a été largement utilisé par les membres de la Plate-forme des victimes de crédits hypothécaires (PAH) pour contester les expulsions locatives et exhorter les politiques du Parti populaire à la révision de la loi sur les crédits immobiliers.


Mais le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, a déclaré que le durcissement ne visait qu’à mieux combattre la « spirale de violence » des « collectifs antisystème » qui utilisent des « techniques de guérilla urbaine ». Il faut que les « gens craignent davantage l’Etat », n’a pas hésité à dire pour sa part le ministre de l’Intérieur du gouvernement autonome catalan, Felip Puig.

Pour le juge espagnol Joachim Bosch, interrogé par Publico, pour qui cette nouvelle loi est la plus sévère d’Europe, l’Espagne bascule d’un « Etat social » vers un « Etat pénal ».


Face à cette loi controversée, l’ONG Reporters sans Frontières (RSF) tire la sonnette d’alarme et appelle les parlementaires à revoir d’urgence une « disposition inconstitutionnelle ». Pour RSF, « ce projet de loi risque de faire des manifestations de rue des zones interdites aux journalistes. Sous le coup de poursuites judiciaires et d’amendes exorbitantes, susceptibles d’être distribuées à l’envi tant la notion "d’atteinte à l’image ou à l’honneur d’un policier" est imprécise, comment les journalistes pourront-ils couvrir efficacement non seulement les manifestations, mais l’ensemble des événements impliquant la police ? ».

 

 

.http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/face-a-la-colere-populaire-l-ue-compte-museler.html#.UqIx1XgQZhs.twitter


./

.

 

La famine touche l'Europe

Injustice

Après le sud du continent, c’est au tour du Royaume-Uni d’organiser des banques alimentaires et des soupes populaires pour les plus démunis.

Par Laszlo Molnar. Mis à jour le 05.12.2013 39 Commentaires

A l’instar de ce qui se passe à Tenerife (Espagne), de nombreux Britanniques en sont réduits à fouiller les poubelles pour trouver de quoi manger.

A l’instar de ce qui se passe à Tenerife (Espagne), de nombreux Britanniques en sont réduits à fouiller les poubelles pour trouver de quoi manger.
Image: AFP


L’Europe a faim. C’est une enquête réalisée en Grande-Bretagne qui vient rappeler que la crise est toujours bien présente dans de nombreux pays. Une lettre envoyée la semaine dernière au «British Medical Journal» par une association de médecins fait état de l’accroissement alarmant du nombre de personnes hospitalisées pour malnutrition: elles étaient 5400 l’an dernier, soit presque deux fois plus qu’en 2008 quand la crise des subprimes a frappé le Royaume-Uni et ses 60 millions de sujets.


Pour ces médecins, ces chiffres ne sont qu’indicatifs. La véritable mesure de la pauvreté se fait par le recensement des personnes ayant besoin d’une aide alimentaire. Elles ont été plus de 347 000 en 2012, contre 26 000 en 2008 (les chiffres de l’année actuelle ne sont pas encore connus). La faute en incombe à la crise, certes. Mais la politique de rigueur budgétaire qui l’accompagne est tout autant responsable de la hausse du chômage et de la baisse des revenus.


Certains habitants n’ont simplement plus les moyens de s’alimenter convenablement, dénoncent les organisations caritatives. Signe inquiétant, de plus en plus d’enfants se retrouvent précarisés. Les statistiques disponibles ne précisent pas combien ils sont, mais la presse a rapporté des témoignages de parents reconnaissant qu’ils n’ont plus les moyens de garantir à leur progéniture trois repas complets par jour.


Ces familles sont facilement repérables, il suffit de se rendre dans certains quartiers des grandes villes, où en périphérie où elles s’entassent dans des roulottes, faute d’appartements à la portée de leur porte-monnaie. «C’est horrible de voir des enfants sous-alimentés, car cela risque d’affecter leur développement et d’affaiblir leurs organes, tel le cœur, pour le restant de leur vie», estime le Dr David Taylor-Robinson, à l’origine de la lettre publiée lundi.

D’autres pays européens paient un lourd tribut à la crise.


GRÈCE Le pays le plus touché


La Fédération internationale des Croix-Rouge rappelle dans une étude publiée en novembre que la Grèce a été le pays le plus touché par la crise dans l’Union européenne. L’insécurité alimentaire dans certaines régions dépasse 60% de la population, mais on n’a pas de chiffres pour l’ensemble du pays ayant le taux de chômage le plus élevé de l’UE, avec 27%.


ESPAGNE

 

Cantines scolaires ouvertes même pendant les vacances

En Espagne, près de 22% des 47 millions d’habitants vivent actuellement sous le seuil de pauvreté. Dans un rapport, l’association caritative catholique Caritas précise avoir nourri, l’année passée, près d’un million d’Espagnols affamés, soit deux fois plus qu’en 2008. Quant à la Croix-Rouge, elle révèle avoir distribué de l’aide alimentaire à 1,2 million d’habitants en 2012 contre 0,5 million en 2009.

 

Les gens qui fouillent les poubelles sont tellement nombreux que celles de certains supermarchés sont fermées à clé pour éviter que les déchets soient ensuite éparpillés. Le pays a aussi été choqué d’apprendre que des dizaines d’écoles sont restées ouvertes durant les vacances d’été afin que des milliers d’enfants puissent recevoir au moins un repas complet quotidiennement à la cantine scolaire.


ITALIE La Croix-Rouge sur les dents


Parmi les pays où la sécurité alimentaire est la plus menacée, on trouve aussi la Péninsule. Avant 2012, la Croix-Rouge italienne ne distribuait pas d’aide alimentaire, mais, cette année-là, elle a dû nourrir plus de 378 000 habitants, et les chiffres de 2013 risquent d’être pires encore, en raison du chômage qui ne cesse d’augmenter.


AUTRICHE Des migrants affamés


Certains pays riches ne sont pas non plus épargnés. Par exemple, l’Autriche, où la Croix-Rouge a alimenté 150 000 personnes l’an dernier, contre 7500 en 2009. Ce ne sont toutefois pas les Autrichiens qui forment la majorité des démunis du pays, mais les migrants qui y viennent dans l’espoir de trouver un emploi.


FRANCE Les Restos du Cœur


En France, plus de 9 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté dont 4 millions viennent chercher de l’aide auprès des associations d’aide alimentaire, parmi lesquelles les Restos du Cœur.   (Le Matin)

 

http://www.lematin.ch/monde/La-famine-touche-l-Europe/story/20202354

 

.

.

Union européenne: selon la Croix-Rouge, le niveau de pauvreté est proche de celui de la Seconde Guerre Mondiale

 

 

Pour être encore plus précis, selon Eurostat, en 2012, un quart de la population était menacée de pauvreté ou d’exclusion sociale. Soit près de 125 millions de personnes.


la-pauvrete-dans-toute-l-europeFini de rire. Les balivernes qu’on nous serine sur l’Union européenne depuis des lustres pour asseoir les mythes de la paix et de la prospérité en Europe se payent comptant.  La paix était possible sans ce montage politique démentiel qui vire au fascisme et qui peine de plus en plus à dissimuler la  guerre économique que se livrent  ses Etats-membres. Quant à la prospérité, chacun peut apprécier chaque jour davantage l’échec de cette organisation  livrée aux banksters et aux multinationales grâce à  la politique économique ultra-libérale dérégulée, présentée comme la seule possible.


Le seul argument des constructeurs de cette Europe, « sans cela, cela aurait été pire », ne tient plus. Une autre Europe est pourtant possible mais les arguments des prix Nobel, économistes, intellectuels, et autres penseurs et praticiens proposant cette voie ne sont pas entendus. Les tenants d’une autre alternative  sont  qualifiés sans vergogne « d’euros-sceptiques » voire « d’europhobes » par les  bien-pensants avec une arrogance et un mépris grotesques, tant les résultats de « leur Europe » sont catastrophiques. Que la Troïka ait reconnu ses erreurs ne change rien. Désormais c’est le Marché Transatlantique à venir qui devient l’emblème de cette stratégie du chaos savamment organisée.


En attendant des lendemains qui chantent et qui ne sont pas pour demain, bien au contraire, les populations s’enfoncent dans la pauvreté.


Dans un entretien accordé à Rusia Today, Anita Underlin, directrice de la Croix Rouge Europe, fait état de la situation de la pauvreté en Europe dont le niveau dans certains pays atteint celui de la seconde guerre mondiale.


Selon les dernières statistiques environ 43 millions de personnes souffrent de pauvreté dans l’Union européenne, soit près de 10% de la population. La distribution d’aliments depuis le dernier recensement intervenu en 2009 a augmenté de 75%  pour l’ensemble des 52 pays européens où est présente la Croix-Rouge.

Au Royaume-Uni, pays où le nombre de banquiers ayant dépassé le million d’euros de rémunération atteint des sommets, (pas de hasard là-dedans, Michel Husson a démontré le lien entre pauvreté et inégalité de répartition des richesses)  la situation vire au cauchemar. Le nombre de personnes ayant recours aux banques alimentaires a triplé depuis 2009 pour atteindre les 350 000 l’année dernière.


Pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale, la Croix-Rouge a dû solliciter des dons de nourriture et Anitta Underlin, estime qu’il s’agit de  »la plus grande campagne de distribution alimentaire depuis la Seconde Guerre mondiale. »

D’autres pays ne sont en reste. La crise est particulièrement dure en Italie, en Grèce et en Espagne où la Croix-Rouge espagnole soutient 1,2 millions de personnes en alimentation alors que selon  Eurostat, l’organisme de statistiques aux ordres, ces pays ne seraient pas à risques.


La  Roumanie, la Bulgarie et la Croatie dont il est certain que la récente entrée dans l’UE ne tirera pas d’affaire, sont au plus haut risque de pauvreté extrême. Non seulement la pauvreté s’accroît, mais qui plus est, les gouvernements sont incapables de porter assistance tant les budgets publics ont été réduits.


Dans les pays de l’est, la paupérisation de la classe moyenne est devenu inquiétante. La classe moyenne qui représentait 20% de la population en 2009 n’en représente plus que 10%.


L’Union européenne s’est fixé comme objectif de ramener à 20 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté d’ici 2020.


La situation ne serait pas aussi dramatique, on en rirait d’avance.

 

http://www.blogapares.com/union-europeenne-selon-la-croix-rouge-le-niveau-de-pauvrete-est-proche-de-celui-de-la-seconde-guerre-mondiale/

 

http://reseauinternational.net/2013/12/07/union-europeenne-selon-la-croix-rouge-le-niveau-de-pauvrete-est-proche-de-celui-de-la-seconde-guerre-mondiale/

 

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Nouvel Ordre Mondial
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 01:59

 

Le SIDA et d’autres virus ont bien été créés en laboratoire par les Etats-Unis dans un but génocidaire

Les-autotests-du-VIH-sida-pourraient-etre-autorises-en-France_article_popinCet article vient compléter celui publié sur de nombreux médias citoyens cette semaine. Le sujet peu sembler vu et revu depuis des années et pourtant, en constatant le doute qui persiste chez beaucoup de lecteurs, il convient de creuser le sujet afin de démêler le vrai du faux.

Officiellement, la médecine indique que le SIDA, ayant officiellement causé 28 millions de morts à ce jour, proviendrait du virus d’immunodéficience humaine (VIH). Certaines théories indiquent quand à elles qu’aucun virus VIH n’a jamais été détecté chez un malade du SIDA et d’autres qu’il s’agit d’un virus crée en laboratoire. Tout cela n’est pas très clair. Alors qu’en est-il vraiment? 


Cet article retranscrit essentiellement les recherches du Dr Boyd Graves s’étant penché réellement sur la question sans passer par le prisme de la pensée unique. Une vidéo du Dr Horrowitz et divers documents déclassifiés du gouvernement viennent confirmer ses dires. Le Dr Graves décédera le 18 Juin 2009 d’une infection par la bactérie Escheria Coli. Les plaintes en justices engagés contre le gouvernement des Etats-Unis ont été à chaque fois étouffées. 


(voir l’organigramme plus en détail).


organigramme VIH

Pour les sceptiques qui penseraient que ce sont de faux documents, vous trouverez ici un ensemble de 5000 pages de documents du congrès déclassifiés qui montrent que ce sont des documents originaux. Ils parlent précisément des armes biochimiques US (l’aspartame y serait d’ailleurs mentionné).

L’histoire du développement du SIDA

Le Dr Boyd E. Graves 28 septembre 2002

Extrait du livre «State Origin: The Evidence of theLaboratory Birth of AIDS"

"La véritable histoire de l’origine du sida peut être retracée tout au long du 20ème siècle en commençant par 1878. Le 29 Avril de cette année les Etats-Unis ont adopté une «Loi fédérale de quarantaine".

Les Etats-Unis ont fait un effort significatif pour enquêter sur les «causes» des épidémies. En 1887, l’effort a été renforcée grâce au  «Laboratoire d’hygiène". Ce laboratoire était dirigé par le Dr Joseph J. Kinyoun, un raciste pur et dur, qui servait l’idéologie eugéniste.

Deux ans plus tard, en 1889, nous avons pu identifier les "mycoplasmes", un agent transmissible, qui est maintenant considéré comme étant le cœur des maladies humaines, y compris le SIDA.

En 1893, nous avons renforcé la Loi fédérale sur la quarantaine et tout à coup il y a eu une explosion de la polio.

En 1898, nous savions que nous pourrions utiliser des mycoplasmes pour provoquer des épidémies, parce que nous étions en mesure de le faire chez les bovins et dans les plants de tabac.

En 1899, le Congrès américain a commencé à étudier la lèpre aux Etats-Unis.

En 1902, nous avons organisé une "observatoire d’évolution expérimentale" et avons pu identifier les maladies de nature ethnique.

En 1904, nous avons utilisé des mycoplasmes pour provoquer une épidémie chez les chevaux.

En 1910, nous avons utilisé des mycoplasmes pour provoquer une épidémie chez les volailles.

En 1917, nous avons formé la «Fédération de la Société Américaine pour la Biologie Expérimentale» (FASEB).

En 1918, le virus de la grippe tue des millions de gens sans crier gare. C’était un virus de la grippe modifié avec un mycoplasme aviaire pour laquelle les primates humains n’avaient aucune "immunité acquise".

En 1921, le théoricien de l’eugénisme Bertrand Russell, soutient publiquement la «nécessité d’organiser des "fléaux" contre la population noire.

En 1931, des tests sont faits secrètement sur les Afro-Américains et expérimentons le SIDA sur les moutons.

En 1935, nous apprenons que l’on pourrait cristalliser le mycoplasme du tabac et qu’il resterait infectieux.

En 1943, nous commençons notre programme de guerre biologique. Peu de temps après, nous étudions les mycoplasmes chez les humains en Nouvelle Guinée.

En 1945, nous assistons au plus grand afflux de scientifiques étrangers de l’histoire dédiés au programme biologique américains. L’Operation Paperclip restera dans les annales comme étant l’un des programmes les plus sombres d’un gouvernement parallèle véreux faisant une fixation sur le génocide.

En 1946, la marine américaine engage le Dr Earl Traub, un biologiste raciste notoire.En mai, une séance de la Commission des Finances confirme l’existence d’une arme biologique « secrète ».

En 1948, nous savons que les États-Unis ont confirmé l’approbation de «l’élaboration d’un projet" dans lequel la question de la surpopulation de certains groupes raciaux est évoquée.

Un mémo de George McKennan du Département d’État permet de mettre en exergue le mensonge eugéniste nécessaire au génocide de millions d’innocents.

En 1949, le Dr Bjorn Sigurdsson isole le virus VISNA. Visna a été crée par l’homme et partage une partie de l’ADN du VIH. Voir, Proceedings of the United States, NAS, Vol. 92, pp. 3283 – 7, (11 Avril, 1995).

En 1951, nous savons maintenant que notre gouvernement a mené sa première attaque de virus sur les Afro-Américains en Pennsylvanie. En Pennsylvanie, des cageots sont infectés afin de découvrir combien de manutentionnaires noirs en Virginie seraient atteints d’un virus placebo.Ils ont également infecter expérimentalement les moutons et les chèvres. Selon l’auteur Eva Snead, la première conférence mondiale sur un virus semblable au SIDA a lieu.

En 1954, le Dr Bjorn Sigurdsson publie son premier article sur le virus Visna et s’impose comme le "grand-père du virus du sida." Il va rencontrer la concurrence du Dr Carlton Gajdusek.

En 1955, ils réussissent à créer artificiellement le virus de la mosaïque du tabac. Les Mycoplasmes seront toujours au cœur du programme de guerre biologique US.

En 1957, le futur président américain, Gerald Ford (ndlr: un franc-maçon du 33ème degrés, autant dire un sataniste pur et dur) et quelques autres donnent au Pentagone la permission de déployer des agents biologiques pathogènes. Il n’y a pas de cas signalé de SIDA avant 1957, date de la création du "special operation x" (La SOX), programme qui a servi de prototype pour le programme du "virus spécial" qui commencera en 1962.

En 1960, Nikita Khrouchtchev était au courant de l’arme biologique. Sa déclaration de 1960 restera longtemps le reflet de l’arrogance de la collusion secrète entre le communisme et la démocratie. Les deux pays s’accordent en Novembre 1972 pour la réduction de la population noire.

En 1961, le scientifique Haldor Thomar publie que les virus provoquent le cancer.

En 1995, lui, Carlton et Gajdusek informent la National Academy of Sciences que «l’étude sur le visna sur les moutons serait le meilleur essai pour d’éventuels médicaments contre le HIV."

En 1962, sous couvert de recherche sur le cancer, les États-Unis tracent le chemin pour commettre des meurtres prémédités, le programme "Spécial Virus" commence le 12 Février. Dr. Len Hayflick met en place un laboratoire de mycoplasme à l’Université Stanford. On pense que le programme "Spécial Virus" a commencé en Novembre 1961 avec un contrat de Pfizer.

À compter de 1963 et les années suivantes, le programme "Spécial Virus" menait des compte rendus annuels au Hershey Medical Center, Hershey, en Pennsylvanie. Les réunions annuelles sont emblématiques de la nature agressive de la recherche des E.U. sur le développement du SIDA.

En 1964, le Congrès des États-Unis a donné son plein appui à la recherche sur le virus de leucémie / lymphome (SIDA).

En 1967, l’Académie nationale des sciences a lancé un assaut à grande échelle sur l’Afrique. La CIA (Division Technical Services) accepte son programme secret d’inoculation.

En 1969, 18 Juillet, Fort Dietrick informe des scientifiques dans le monde et le Pentagone demande davantage d’argent, ils savent qu’ils peuvent fabriquer le SIDA. La note de service secrète sur le « Surpeuplement » de Nixon  au Congrès marque le début de la chaîne de l’holocauste du SIDA.

En 1970, le président Nixon (ndlr:Franc-maçon) signe PL91-213 et John D. Rockefeller (ndlr: illuminati), III est devient «tsar de la population." Le Mémo de Nixon relatif à la sécurité nationale ne laisse aucun doute quant à la nature génocidaire du dépeuplement.

En 1971, Sortie du Compte Rendu n°8. L’organigramme (p.61) reste à tout jamais l’acte de naissance du SIDA en laboratoire.Le rapport d’avancée n ° 8 est délivré. Au fil du temps, le programme Spécial Virus produira 15 rapports et plus de 20.000 notes scientifiques. L’organigramme constitue le lien entre tous les documents scientifiques, l’expérimentation et les contrats des Etats-unis. Il restera « manquant » jusqu’en 1999. Les scientifiques du monde entier sont stupéfaits. L’organigramme prendra tout son sens au cours du 21ème siècle. Il apparaît aussi que les expériences poursuivies dans la Phase IV-A de l’organigramme offrent la meilleure piste vers une thérapie plus efficace pour les porteurs du VIH/SIDA. Les 60 premières pages du Compte Rendu n°8 du programme Spécial Virus dévoilent de façon probante le but de l’opération. En Juin 1977, le programme Spécial Virus avait produit 66 000 litres de SIDA. Le virus du SIDA était ajouté aux vaccins envoyés en Afrique et à Manhattan. Cependant, grâce à la franchise d’auteurs tels que le Dr. Robert E. Lee, nous apprenons que le Laboratoire de Mycoplasmes de Stanford publie un des premiers rapports incluant le terme SIDA dans son titre : « Infections Virales chez l’Homme Associées au Syndrome d’Immuno-Déficience Acquise ». Le scientifique initial, le Dr. Thomas Merigan, était « conseillé » dans le programme Spécial Virus

Le compte rendu n ° 8 page 104-106 prouve que le Dr Robert Gallo travaillait secrètement sur le de développement du virus avec le plein appui du secteur du gouvernement américain qui cherchait à tuer ses concitoyens. Dr Gallo ne peut pas expliquer pourquoi il a exclu son rôle de «chef de projet» pour le programme Spécial Virus dans sa bibliographie. Les premiers travaux et découvertes du Dr Gallo peuvent être mis en relation avec l’organigramme de 1971.  Nous savons maintenant comment chaque expérience s’y imbrique.  La logique de recherche est une preuve irréfutable de l’existence d’un "Manhattan project" visant à élaborer un cancer contagieux qui tue sélectivement. Le document de 1971 du Dr Gallo est d’ailleurs identique à son annonce faite en 1984 sur le SIDA.

Le compte rendu n ° 8 page 273-286 prouve que nous avons inoculé le sida à des singes. Depuis 1962, les Etats-Unis et le Dr. Robert Gallo ont infecté des singes et les ont relâchés dans la nature. Ainsi, même des scientifiques du gouvernement sont stupéfaits de constater l’apparition soudaine du HIV-1 et HIV-2 chez deux espèces de singes d’origines différentes, au cours des cent dernières années. Une étude japonaise de 1999 révélera finalement l’origine anthropique du virus du SIDA chez les singes. Les résumés des expériences faites sur les singes prouvent définitivement que le virus d’immunodéficience simienne est également fabriqué par l’homme.

En 1972, les Etats-Unis et l’Union soviétique signent un accord biologique qui signe l’arrêt de mort de la population noire. L’accord de 1972 pour la collaboration et la coopération dans le développement d’agents biologiques offensifs fait toujours partie de la politique des Etat-Unis.

En 1973, le scientifique de renommée mondiale, Garth Nicolson fait un rapport sur son projet, «« Rôle de la Surface Cellulaire pour Echapper à la Surveillance Immunitaire » (Role of the Cell Surface in Escape From Immunological Surveillance). Son rapport est accompagné de sept articles publiés. Le Dr.Nicolson a travaillé en collaboration avec le programme Spécial Virus de 1972 à 1978. Il est considéré par certains comme étant le collaborateur de la côte ouest du Dr Gallo. Il est fortement suspecté qu’en raison du Dr.Nicolson, le Dr Robert Gallo et le Dr Luc Montagnier se seraient secrètement rencontrer en Californie du Sud pour se mettre d’accord sur ce qu’ils pourraient dire et ne pas dire sur le programme de développement du "spécial virus".

En 1974, Henry Kissinger (ndlr: Franc-maçon de 33ème degrés) produit son NSSM-200 (plan américain de lutte contre la surpopulation). Il est le seul sujet de discussion lors de la Conférence mondiale de la population à Bucarest, en Roumanie. Les hommes de l’ombre avaient gagné, tout le monde était d’accord pour secrètement abattre la population africaine. Aujourd’hui, c’est l’Afrique et d’autres qu’ils considèrent indésirables. Demain, cela pourrait être vous.


3-7acb1db600

 

En 1975,  Le Président Gerald Ford signe le Mémorandum de Défense de la Sécurité Nationale n°314. Les Etats-Unis implémentent le NSSM-200 de Kissinger .

En 1976, les Etats-Unis produisent le compte rendu n ° 13 du programme "Spécial Virus". Le rapport prouve l’existence d’accords internationaux des États-Unis avec les Russes, Allemands, Britanniques, Français, Canadiens et Japonais. Le complot visant à tuer des Noirs a un large soutien international. En Mars, la production du virus du sida commençet, en Juin 1977, le programme avait produit 66 000 litres de SIDA. Le président Jimmy Carter autorise la poursuite du plan secret pour abattre la population noir.


4-fe3c2b19a6

En 1977, le Dr Robert Gallo et les scientifiques soviétiques se réunissent pour discuter de la prolifération des 66 000 litres de SIDA. Ils intègrent le SIDA dans le vaccin de la variole pour l’Afrique et le vaccin expérimental de l’hépatite B pour Manhattan. D’après les auteurs Juin Goodfield et Alan Cantwell, le lot n ° 751 a été administré à New York à des milliers de personnes innocentes. Ce gouvernement ne sera jamais en mesure de réparer le mal fait aux personnes pour le viol sociale, l’humiliation et les préjudices faits aux personnes qui font face au VIH / SIDA quotidiennement. Les hommes de l’ombre avaient calculé avec précision que vous ne vous soucieriez  pas de la mort de noirs et d’homosexuels. En fait, vous ne vous souciez pas que près d’un demi-million de vétérans de la guerre du Golfe soient infectés par quelque chose de contagieux. Bientôt, il n’y aura plus de population noir ni de militaires handicapés, les Blancs âgés commenceront alors soudainement à mourir et vous n’auraient toujours rien compris.» Cela vous permettra peut être de mieux comprendre la situation.

Cette vidéo réalisée par le docteur Léonard Horowitz confirme les recherches du Dr Grave. Le Dr gallo y est pris en flagrant délit de mensonge en fin de vidéo. (Si quelqu’un veut se dévouer pour une VOSTFR…)

Soudain, tout comme le président Nixon l’avait prédit, le nombre de morts explosait. Le 4 Novembre 1999, la Maison Blanche annonçait, ….
"Dans un délai de cinq ans, tous les nouveaux infectés par le VIH aux Etats-Unis seront afro-américains …."Il faudra tôt ou tard que nos experts soient autorisés à prendre en compte l’histoire de ce programme de virus. Il serait invraisemblable, sans cela, de tenter d’élucider l’étiologie du SIDA.

Davantage de détails sur l’histoire du programme de virus secret peut être trouvé dans les archives du Dr. John B. Moloney. L’examen des fichiers du Dr Moloney permettra encore d’identifier d’autres dates et archives qui correspondent à l’une des plus grande prolifération de maladie dans l’histoire de la race humaine. Nous avons trouvé le chaînon manquant. Le fondement de la logique logique de recherche d’un programme fédéral destiné à tuer. Nous pouvons identifier quelques-unes des personnes qui ont travaillé dans l’ombre comme les Drs Robert Gallo et Garth Nicolson. Connaissant les mécanismes d’attaque par lesquels nous pouvons stopper le SIDA, il est désormais temps que plus personne ne puisse être touché par cette chimère de mycoplasme synthétique.

Aider ceux d’entre nous qui sont encore là pour réaliser une vie épanouie et contributive. Nous sommes tous un même peuple.

Le 28 Septembre 1998, j’ai déposé une plainte contre les Etats-Unis pour la «création», «production» et «prolifération» du SIDA. Le 7 Novembre 2000, la cour d’appel s’aligna sur la décision du tribunal de première instance jugeant que l’allégation de fabrication du SIDA était « sans fondement »." Le monde attend toujours que la cour se prononce sur les éléments de ce dossier. Le tribunal ne peut pas continuer à simplement écarter nos experts et l’organigramme du gouvernement.(ndlr: et pourtant si…il suffit que la cour soit composée de franc-maçons qui sont tenus par serment de s’entre-aider et le tour est joué: c’est beau la justice n’est-ce pas?).

On m’a demandé de donner mon point de vue en ce qui concerne le programme fédéral MK-NAOMI. Le signle MK-NAOMI est le nom de code prévu pour désigner le développement du SIDA. La partie «MK» sont les initiales des deux co-auteurs du virus du SIDA, Robert Manaker et Paul Kotin. La partie "NAOMI" signifie "les noirs ne sont que des individus temporaires." ( Negroes are Only Momentary Individuals). Le gouvernement américain continue à orchestrer le silence des très hauts échelons du Congrès et des militaires. À l’heure actuelle, personne ne prend ses responsabilités. Les honnêtes gens finiront par créer un tsunami d’indignation dans l’opinion public. Nous ne pouvons pas permettre à l’Etat un droit autocratique de gouverner en dehors de la constitution. Notre société est structurée de façon à dissimuler les crimes d’Etat, tout en punissant les citoyens pour des délits mineurs. Leur stratégie est basée sur la confusion générale qu’ils peuvent créer en manipulant les médias. Ils sont très habiles à ce jeu là. Nous devons nous concentrer sur la présentation régulière de l’organigramme qui est le chaînon manquant qui prouve l’existence d’un programme de recherche coordonné pour développer un virus du cancer qui détruit le système immunitaire.

Cette compilation de documents judiciaires et de correspondances est l’accomplissement du véritable effort d’un homme afin de résoudre le mystère de l’origine du sida. Nous avons trouvé l’origine du SIDA, c’est nous.


~ Boyd 'Ed' Graves 7 Juillet 1952 au 18 Juin 2009

~ Boyd ‘Ed’ Graves 7 Juillet 1952 au 18 Juin 2009

 

 

 

L’origine du SIDA est aussi à l’origine de presque tous les virus du cancer qui existent. Le Lymphome, la leucémie et le SIDA sont une petite partie d’une longue liste de maladies crées par l’homme. Ces cancers ont été développés dans un endroit appelé Fort Dietrich, Maryland, États-Unis, dans une installation de l’armée. En 1971, Fort Detrich changea de mains, et sous le couvert de l’Institut national de la Santé (NIH) la «recherche» biologique a continué, après que le président Nixon ait déclaré que les Etats-Unis réduiraient le financement et l’arrêt de la «recherche» biologique, en fait, ce financement pour la recherche biologique a augmenté en 1970 avec l’appropriation de 10 millions de dollars pour créer un virus de suppression immunitaire "pour lequel aucune immunité naturelle ne pouvait être obtenu".

L’OMS est dirigée par l’ONU et à son tour, l’OMS répercutent les plans du nouvel ordre mondial sur le peuple. Les vaccinations de masse, les pénuries alimentaires, les prédictions pandémie.

Si vous n’êtes pas déjà au courant du but de l’ONU, l’OTAN, l’OMS, l’AMA (American Medical Association), faites des recherches, l’information n’est pas si difficile à trouver, vous avez juste à regarder dans la bonne direction.

l’AMA a été créée pour stopper les établissements d’enseignement de santé alternatifs aux États-Unis et pour faire en sorte qu’il ne soit possible de se former que dans les universités. C’est pourquoi la plupart des médecins ne connaissent pas les bienfaits de l’oxygène et la vrai santé et ne connaissent pas grand chose comme remèdes.

Comme Hippocrate le disait: "soyez votre propre médecin".

Nous avons été tellement endoctrinés à penser que notre santé est si complexe, et avons appris qu’il n’y a pas de remède de fond pour la maladie, mais la vérité est que la maladie humaine est soignable facilement, la toxicité externe et le cancer crée par l’homme est une autre chose, mais là encore il existe des remèdes avec une variété d’options, qui sont tenue à l’écart du peuple par la mafia médicale aux commandes car «un malade guéri est un client perdu»."


Conclusion:


Que dire si ce n’est que ce médecin a tout compris. Merci à lui pour ses recherches qui démontrent que les plans génocidaires de l’élite sataniste qui nous gouvernent ne datent pas d’hier. Méfions-nous de leurs manigances. Non, les gouvernements ne veulent pas notre bien-être (l’article montre bien que des accords ont été passés avec divers pays, y compris la France), non l’OMS ne s’intéresse pas à notre santé (au contraire, ils sont là pour diminuer la population mondiale, typiquement par le biais de ce genre de programmes). Si par hasard, cette hiver on voit un virus mutant de la grippe aviaire faire son entrée, on saura pourquoi.


Sources:
http://www.boydgraves.com/flowchart/
http://fr.scribd.com/doc/20536742/Boyd-Graves-ESP-1-HIV-AIDS-Development-Timeline
http://fr.scribd.com/doc/20272035/hb-15090
http://www.mpwhi.com/hr_dod_1970.htm

Traduction / Synthèse:

 

Fawkes News

 

http://reseauinternational.net/2013/07/27/le-sida-et-dautres-virus-ont-bien-ete-crees-en-laboratoire-par-les-etats-unis-dans-un-but-genocidaire/

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Nouvel Ordre Mondial
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 01:36

 

"Bolkestein", l'avenir social de l'Europe.

"Bolkestein", l'avenir social de l'Europe.

La Directive services dite « Bolkestein » a été récusé par les électeurs français et néerlandais en 2005 lors d’une consultation par référendum. Giscard et son projet de constitution ont fait long feu.
 
Peu à peu elle a été réintroduite dans le jeu logique de l’Europe des marchés libéralisés, sous le vocable « travailleurs détachés » et contribue à sa manière au démantèlement, presque achevé dans certains pays, d’un droit du travail dont les premiers jalons ont été – au prix fort – échafaudés au début du XIXème siècle.
 
L’Europe n’est plus un modèle de progrès. Elle n’a plus à offrir que des murs d’illusions contre lequel viennent se fracasser des milliers de malheureux dont on détruit les pays et leurs économies.
 
Car, regardons autour de nous, il ne reste plus grand chose de nos butins de guerre : les trois quart des travailleurs de la terre sont au noir (foncé) et l’Etat laisse la place, non au « privé imaginatif, adaptable, créateur de richesses et de valeurs ajoutées mondialement négociable » comme l’ânonnent les théoriciens à la manque, mais offre le pays aux trabendistes qui achèvent de transformer l’économie en gigantesque bazar informel, pendant que les petits futés continuent tranquillement à siphonner la rente, tant qu’il y a encore des richesses à piller.
 
C’est un peu aussi cela le bilan du nabab qui trône selon ses humeurs entre El Mouradia et Val de Grâce.
 
Le commissionnaire français est pitoyable. Outre que l’inspection du travail de son propre pays n’est plus en état de mener correctement ses missions ordinaire, Barnier sait que jamais les Européens (commission, parlement et puissants lobbys) ne permettront la moindre réglementation, le moindre contrôle et encore moins des sanctions dans ce qui fait l’ordinaire des intérêts de ceux qui ont voulu et obtenu que l’Europe devienne ce qu’elle : un marché lucratif aux esclaves. C’est pourquoi il esquisse cette proposition improbable qui redore son blason de commissionnaire inutile.
 
S’il songe à la présidence de la commission en remplacement du très fidèle atlantiste Barroso, il peut toujours courir : l’Allemagne se souvient du tir de barrage réservé l’an dernier par la France à Wolfgang Schäuble, s’opposant avec une opiniâtreté suspecte à sa candidature à la présidence de l’Eurogroupe. Merkel a choisi le futur et ce sera sûrement Jean-Claude Junkers (dorénavant totalement « libéré » de ses obligations luxembourgeoises).
 
La « guerre franco-allemande » encore et depuis longtemps confinée dans les coulisses, nous réserve des épisodes épicés. Chaud devant !
 
C’est désormais cela la distraction favorite des politiques : un simple jeu de com’ qui n’engage que ceux qui le subissent.
 
Djeha,


 
 
Barnier propose une agence européenne d'inspection du travail
Emmanuel Jarry et Yves Clarisse, Reuters le mardi 03/12/2013 à 18:32
 
PARIS (Reuters) - Michel Barnier propose la création d'une agence européenne pour veiller au respect des droits des salariés "détachés" dans un autre pays européen et l'établissement d'une "liste noire" des entreprises contrevenant à ces règles.
 
Dans un entretien accordé à Reuters, le commissaire européen au marché intérieur souhaite que l'UE aille au-delà de la révision en cours de la directive de 1996, dont les failles provoquent la colère des autorités françaises.
 
"On devrait aller plus loin, par exemple en imaginant une liste noire publique des entreprises qui ne respectent pas les règles", explique l'ancien ministre français, quelques jours avant une réunion européenne consacrée à ce dossier.
 
Pour lui, il faudra aussi, "un jour ou l'autre, créer une agence de contrôle (européenne) pour coordonner et renforcer la mission des inspecteurs du travail" au niveau de l'Union.
 
"On devrait avoir un corps minimal d'investigation", explique-t-il, tout en précisant s'exprimer à titre personnel.
 
Cette agence permettrait notamment de suppléer au défaut de contrôle dans les pays qui ne disposent pas d'une administration structurée en matière d'inspection du travail.
 
"Même en France, on voit bien qu'il y a des faiblesses liées aux restrictions budgétaires", souligne Michel Barnier, selon qui c'est aussi cette agence qui gèrerait la "liste noire".
 
"S'agissant de la liberté et de la mobilité des salariés, il faut que les droits sociaux soient respectés", insiste-t-il. "Sinon vous allez avoir des réactions de repli, de fermeture et de protectionnisme contraires au marché intérieur, sous l'effet des mouvements populistes."
 
DYSFONCTIONNEMENTS
 
Le commissaire, qui fait figure de candidat potentiel à la présidence de la Commission européenne, admet que la création d'une telle agence et d'une liste noire est un sujet pour les institutions qui sortiront des élections de juin 2014.
 
Sans attendre, il estime comme la France que l'Union doit réviser la directive de 1996, dont les détournements ont fait renaître le spectre du "plombier polonais".
 
Ce texte permet aux entreprises d'envoyer leurs salariés partout dans l'UE à condition de respecter le droit du travail des pays hôtes, notamment en matière de salaire minimum, tout en versant leurs cotisations sociales dans les pays d'origine.
 
Quelque 165.000 salariés français sont ainsi "détachés" dans d'autres pays de l'UE. Inversement, 145.000 travailleurs d'autres pays européens sont déclarés sous ce régime en France.
 
Ces derniers seraient en réalité plus du double, selon les autorités françaises, qui dénoncent les abus et la "concurrence déloyale" auxquels donnent lieu l'application imparfaite et les détournements ou contournements de la directive de 1996.
 
Les règles actuelles interdisent par exemple de créer une entreprise dans l'unique but de détacher des travailleurs, en imposant au moins 25% d'activité dans le pays d'origine. Mais cette obligation est rarement contrôlée.
 
"La Commission est consciente de ces dysfonctionnements", déclare pour sa part Michel Barnier.
 
C'est pourquoi elle a proposé en mars 2012 d'en préciser les modalités d'application dans une nouvelle directive.
 
BRAS DE FER
 
Ce texte, au menu du conseil des ministres européens du Travail des 9 et 10 décembre, est l'objet d'un bras de fer entre un groupe d'Etats conduits par la France, qui le jugent trop faible, et un bloc hostile à son durcissement, formé notamment du Royaume-Uni et de pays d'Europe orientale comme la Pologne.
 
"Un accord au conseil des ministres la semaine prochaine est essentiel", souligne Michel Barnier.
 
Faute d'accord, le dossier devra être traité par les chefs d'Etat et de gouvernement les 19 et 20 décembre à Bruxelles.
 
"C'est un combat rude dont l'issue est incertaine mais je ne fléchirai pas", a déclaré lundi à l'Assemblée nationale le ministre français du Travail, Michel Sapin.
 
Tout en se défendant d'empiéter sur les prérogatives du commissaire européen aux affaires sociales Laszlo Andor, Michel Barnier dit "comprendre" les propositions françaises.
 
"La France, la Belgique et d'autres pays demandent plus de contrôle. Je pense qu'ils ont raison", explique-t-il, à sept mois d'élections européennes qui pourraient donner lieu à une percée des extrêmes et des europhobes.



Repost 0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 01:31

 

Comment la malbouffe rend le consommateur accro

0 commentaire

 

La malbouffe est programmée pour nous rendre accros
Comment la malbouffe rend-elle accros?

Alors que se prépare l’ouverture du premier Burger King parisien, Steven Witherly, spécialiste américain des sciences de l’alimentation, dans son rapport “Pourquoi les humains aiment-ils la malbouffe”, dissèque les méthodes employées par l’industrie agroalimentaire pour nous rendre accros à la junk food.


La junk food, une industrie dangereuse qui se porte bien

Du diabète à l’insuffisance cardiaque en passant par le cancer et l’obésité, la malbouffe favorise un grand nombre de maladies et tue chaque année dans l’hexagone trois fois plus que le tabac et cinquante fois plus que les accidents de la route. Rien de surprenant lorsque l’on sait que l’industrie agroalimentaire française fait usage de 354 additifs différents (contre près de 3000 aux Etats-Unis!).

Si ses méfaits sont reconnus, la junk food n’en demeure pas moins un secteur qui se porte bien, à l’instar de la chaîne Mc Donald’s, dont la France est le deuxième marché mondial, avec 4,35 milliards d’euros de volume d’affaires l’an dernier.

Une dépendance alimentaire programmée

Steven Witherly a passé ces vingt dernières années à étudier les effets de la nourriture industrielle sur le cerveau. Dans son rapport, il met en lumière les deux facteurs d’appréciation qui interviennent lors de la consommation: la sensation directe provoquée par le goût, l’odeur ou la texture de l’aliment, et l’effet produit sur le cerveau en fonction de sa composition (matières grasses, glucides, sel…). C’est ce second facteur que les fabricants exploitent de manière à rendre leurs produits addictifs.

Parmi les processus employés, la “dynamique de contraste”, qui consiste en une association  de textures opposées dont la combinaison véhicule au cerveau la sensation d’une expérience surprenante et excitante.

Plus étonnant, certains aliments sont émulsifiés afin de provoquer une réponse salivaire exagérée. En effet, plus on salive, plus les papilles sont couvertes, et, par conséquent, stimulées.

 

Les aliments transformés sont également conçus de manière à leurrer le cerveau sur la quantité ingérée et la satiété procurée. C’est ce que l’on nomme la “disparition de la densité calorique”. Les biscuits apéritifs par exemple, sont élaborés de sorte qu’ils fondent rapidement et transmettent une fausse sensation de non-satiété, poussant à manger plus. Les produits sont également modifiés de manière à éviter une réponse sensorielle spécifique, réaction naturelle qui fait que l’on se lasse progressivement d’un aliment consommé de façon routinière.

La nourriture industrielle, chargée de substances superflues, favorise l’addiction et pousse à une consommation excessive, majoritairement grâce à l’emploi massif du trio sucres-sel-graisses.

En 2010, les chercheurs américains Paul Kenny et Paul Johnson avaient démontré que les fondements neurobiologiques liés au comportement alimentaire d’un obèse étaient les mêmes que celui d’un toxicomane, confirmant les hypothèses sur la dépendance alimentaire.

Néanmoins, une désintoxication est possible en suivant des règles simples: éviter les produits transformés, souvent bourrés d’additifs dangereux pour la santé, varier son alimentation pour stimuler naturellement ses papilles gustatives ou encore se tourner vers des aliments riches en Oméga 3, qui contreraient en partie les effets de la junk food sur les fonctions cognitives.

 

Rédaction: Manon Laplace

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10203/comment-malbouffe-rend-consommateur-accro

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Consommation - conseils..
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 00:49

 

russie-ours-images.jpg 

La Russie dit enquêter sur plusieurs autres affaires

impliquant Khodorkovski


MOSCOU - La justice russe enquête sur plusieurs autres affaires criminelles impliquant l'ex-magnat russe du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, emprisonné depuis 2003 et qui doit être libéré l'an prochain, a annoncé vendredi le parquet général russe.

Plusieurs enquêtes contre lui et un certain nombre d'autres personnes sont actuellement en cours, avec de bonnes chances d'aboutir à un procès, a déclaré le procureur général adjoint russe, Alexandre Zviaguintsev, dans une interview à l'agence de presse Interfax, sans autres précisions.

Il s'agit notamment d'une enquête sur le blanchiment à l'étranger de plus de 10 milliards de dollars détournés par l'ex-dirigeant du groupe pétrolier Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski, et d'autres personnes, a affirmé une source informée, citée par Interfax.

L'enquête porte également sur une éventuelle utilisation de l'argent blanchi en vue d'obtenir des changements de la législation russe, selon cette source.

Le statut de M. Khodorkovski dans ces affaires n'a pas encore été défini, et il n'y figure ni comme accusé, ni comme suspect. Mais ce n'est qu'une question de temps, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, l'avocat de M. Khodorkovski, Vadim Kliouvgant, a déclaré n'avoir aucune information sur d'éventuelles nouvelles enquêtes visant son client.

M. Zviaguintsev a par ailleurs laissé entendre que M. Khodorkovski, condamné pour évasion fiscale et détournement à grande échelle, avait peu de chance de bénéficier de l'amnistie qui doit être annoncée par le Kremlin à l'occasion du 20e anniversaire de la Constitution de Russie.

Khodorkovski a été condamné et purge une peine, selon le verdict du tribunal, pour des crimes particulièrement graves commis en groupe organisé. Vous pouvez en tirer les conclusions, a-t-il souligné.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré cette semaine que l'amnistie, qui doit être annoncée le 12 décembre, ne concernerait pas les personnes condamnées pour crimes graves.

Arrêté en 2003, Mikhaïl Khodorkovski, qui était alors considéré comme l'homme le plus riche de Russie, a été condamné en 2005 avec son associé Platon Lebedev à huit ans de camp pour escroquerie et fraude fiscale.

Cette peine a été portée à 14 ans en 2010, à l'issue d'un second procès pour vol de pétrole et blanchiment de 23,5 milliards de dollars. Cette nouvelle condamnation a été finalement réduite d'un an, puis de deux ans en appel.

L'ex-dirigeant du groupe pétrolier Ioukos, aujourd'hui âgé de 50 ans, devrait sortir de prison dans moins d'un an, en août 2014.


(©AFP / 06 décembre 2013 15h23)

 

http://www.romandie.com/news/n/_La_Russie_dit_enqueter_sur_plusieurs_autres_affaires_impliquant_

Khodorkovski12061220131526.asp?

 

 

.

Unité sécuritaire russe pour combattre les combattants venant de Syrie
 

Le président tchétchène Ramadan Kadirov a déclaré que les
forces de sécurité russes s’entrainent aux combats contre les extrémistes qui
se trouvent actuellement en Syrie, de peur qu’ils les combattent une fois
qu’ils rentrent au nord du Caucase.


Le Kremlin craint le ralliement
d’islamistes extrémistes nés en Russie aux rebelles tchétchènes qui cherchent à
instaurer un Etat islamique au Sud de la Russie.


Selon des responsables, 400 combattants russes combattent
dans les rangs des groupes liés à al-Qaida en Syrie, mais des experts affirment
que leur nombre est encore beaucoup plus élevé. Certains combattants
tchétchènes, ayant lutté contre le régime russe après l’effondrement de l’Union
soviétique, sont devenus des commandants de groupes armés en Syrie.


Dans un communiqué publié par le site électronique du
gouvernement tchétchène, Kadirov a dit : « Ces gangs armés déclarent
tous les jours qu’ils iront au nord du Caucase après la Syrie pour mener des
attaques terroristes. Nous ne pouvons entendre tranquillement ces menaces et
attendre que cette peste ravage la Russie… pour cette raison, la police et la
présidence de la République adoptent des mesures préventives ».


Un porte-parole de Kadirov a refusé de fournir de détails
supplémentaires sur les mesures prises par les autorités. « Les
terroristes en Syrie doivent savoir ce qui les attend en Russie s’ils viennent
ici », a-t-il averti.


Et de poursuivre : « En cas de nécessité, les
éléments de l’unité de combat russe seraient prêts à intervenir en Syrie pour
éliminer ceux qui menacent la sécurité de la Russie ».

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=143659&cid=33&fromval=1&frid=21&seccatid=19&s1=1

 

Vladimir Poutine : « La plupart des pays Euro-Atlantistes sont en train de renier leurs principes moraux »

 

Nous vous proposons un extrait vidéo d’un discours de Vlamidir Poutine, prononcé au forum de Valdai le 19 septembre 2013. Il s’agit d’un passage qui aborde les orientations prises par le monde « occidental » concernant la morale, la religion, la famille, ainsi que le droit internationale.


Ces propos ont été traduits par Lalo et Semeen, pour le Cercle des Volontaires. Vous pouvez retrouver la retranscription de cette traduction dans cet article, après la vidéo.


« Un autre défi important pour l’identité de la Russie est lié aux évènements qui ont lieu dans le monde. Cela concerne les politiques étrangères et les valeurs morales. Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle: nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales ; la foi en dieu est égale à la foi en Satan.


Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d’enregistrer des parties politiques dont l’objectif est de promouvoir la pédophilie. Dans beaucoup de pays européens les gens sont embarassés de parler de leurs religions. Les vacances sont abolies ou appelées différement ; leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Et les gens essaient agressivement d’exporter ce modèle à travers le monde. Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale.


Quoi d’autre que la perte de la capacité à se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ? Aujourd’hui presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elle-même, même avec l’aide des flux migratoires. Sans les valeurs présentes dans la Chrétienneté et dans les autres religions du monde, sans les standards moraux qui se sont formés durant des millénaires, les gens perdront inévitablement leur dignité humaine. Nous considérons cela naturel et juste de défendre ces valeurs. On doit respecter le droit de chaque minorité à être différente, mais les droits de la majorité ne doive pas être remis en question.


Dans le même temps nous voyons des tentatives pour relancer le modèle standardisé d’un monde unipolaire et pour brouiller les institutions de loi internationale et de souveraineté nationale. Un tel monde unipolaire, standardisé, n’a pas besoin d’Etats souverains ; il a besoin de vassaux. Historiquement, cela représente un rejet de sa propre identité et de la diversité mondiale donnée par Dieu.


La Russie est d’accord avec ceux qui croient que les décisions clés devraient être prises collectivement, plutôt que dans l’ombre pour servir les intérêts de certains pays ou groupes de pays. »

 

http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/12/06/vladimir-poutine-la-plupart-des-pays-euro-atlantistes-sont-en-train-de-renier-leurs-principes-moraux/

.

 

 

Le Pape aussi s'élève contre la mondialisation :

Le pape François dénonce la tyrannie d’une économie qui tue

Le 6 décembre à 03:12

Mercredi 27 novembre 2013 - Dans une exhortation aux fidèles, le pape François invite tous les chrétiens à s’engager dans « une nouvelle étape évangélisatrice marquée par [la] joie de l’évangile » et à se libérer du « pessimisme stérile » qui prévaut aujourd’hui dans l’église et dans le monde.

Consacrant une partie importante de son message aux conditions économiques résultant d’ « idéologies qui défendent l’autonomie absolue des marchés et la spéculation financière », François exhorte en particulier les dirigeants politiques « à affronter [l]e défi [d’une réforme financière] avec détermination et avec clairvoyance, sans ignorer, naturellement, la spécificité de chaque contexte. L’argent doit servir et non pas gouverner ! »


Nous en présentons ici quelques extraits. Le document complet, publié en plusieurs langues, est disponible ici en français :

 

 

Exhortation apostolique
Evangelii Gaudium
du Pape François

(...)

52. L’humanité vit en ce moment un tournant historique que nous pouvons voir dans les progrès qui se produisent dans différents domaines. On doit louer les succès qui contribuent au bien-être des personnes, par exemple dans le cadre de la santé, de l’éducation et de la communication. Nous ne pouvons cependant pas oublier que la plus grande partie des hommes et des femmes de notre temps vivent une précarité quotidienne, aux conséquences funestes. Certaines pathologies augmentent. La crainte et la désespérance s’emparent du cœur de nombreuses personnes, jusque dans les pays dits riches. Fréquemment, la joie de vivre s’éteint, le manque de respect et la violence augmentent, la disparité sociale devient toujours plus évidente. Il faut lutter pour vivre et, souvent, pour vivre avec peu de dignité. Ce changement d’époque a été causé par des bonds énormes qui, en qualité, quantité, rapidité et accumulation, se vérifient dans le progrès scientifique, dans les innovations technologiques et dans leurs rapides applications aux divers domaines de la nature et de la vie. Nous sommes à l’ère de la connaissance et de l’information, sources de nouvelles formes d’un pouvoir très souvent anonyme.

Non à une économie de l’exclusion

53. De même que le commandement de “ne pas tuer” pose une limite claire pour assurer la valeur de la vie humaine, aujourd’hui, nous devons dire “non à une économie de l’exclusion et de la disparité sociale”. Une telle économie tue. Il n’est pas possible que le fait qu’une personne âgée réduite à vivre dans la rue, meure de froid ne soit pas une nouvelle, tandis que la baisse de deux points en bourse en soit une. Voilà l’exclusion. On ne peut plus tolérer le fait que la nourriture se jette, quand il y a des personnes qui souffrent de la faim. C’est la disparité sociale. Aujourd’hui, tout entre dans le jeu de la compétitivité et de la loi du plus fort, où le puissant mange le plus faible. Comme conséquence de cette situation, de grandes masses de population se voient exclues et marginalisées : sans travail, sans perspectives, sans voies de sortie. On considère l’être humain en lui-même comme un bien de consommation, qu’on peut utiliser et ensuite jeter. Nous avons mis en route la culture du “déchet” qui est même promue. Il ne s’agit plus simplement du phénomène de l’exploitation et de l’oppression, mais de quelque chose de nouveau : avec l’exclusion reste touchée, dans sa racine même, l’appartenance à la société dans laquelle on vit, du moment qu’en elle on ne se situe plus dans les bas-fonds, dans la périphérie, ou sans pouvoir, mais on est dehors. Les exclus ne sont pas des ‘exploités’, mais des déchets, ‘des restes’.

(…)

Non à la nouvelle idolâtrie de l’argent

55. Une des causes de cette situation se trouve dans la relation que nous avons établie avec l’argent, puisque nous acceptons paisiblement sa prédominance sur nous et sur nos sociétés. La crise financière que nous traversons nous fait oublier qu’elle a à son origine une crise anthropologique profonde : la négation du primat de l’être humain ! Nous avons créé de nouvelles idoles. L’adoration de l’antique veau d’or (cf. Ex 32, 1-35) a trouvé une nouvelle et impitoyable version dans le fétichisme de l’argent et dans la dictature de l’économie sans visage et sans un but véritablement humain. La crise mondiale qui investit la finance et l’économie manifeste ses propres déséquilibres et, par-dessus tout, l’absence grave d’une orientation anthropologique qui réduit l’être humain à un seul de ses besoins : la consommation.

56. Alors que les gains d’un petit nombre s’accroissent exponentiellement, ceux de la majorité se situent d’une façon toujours plus éloignée du bien-être de cette heureuse minorité. Ce déséquilibre procède d’idéologies qui défendent l’autonomie absolue des marchés et la spéculation financière. Par conséquent, ils nient le droit de contrôle des États chargés de veiller à la préservation du bien commun. Une nouvelle tyrannie invisible s’instaure, parfois virtuelle, qui impose ses lois et ses règles, de façon unilatérale et implacable. De plus, la dette et ses intérêts éloignent les pays des possibilités praticables par leur économie et les citoyens de leur pouvoir d’achat réel. S’ajoutent à tout cela une corruption ramifiée et une évasion fiscale égoïste qui ont atteint des dimensions mondiales. L’appétit du pouvoir et de l’avoir ne connaît pas de limites. Dans ce système, qui tend à tout phagocyter dans le but d’accroître les bénéfices, tout ce qui est fragile, comme l’environnement, reste sans défense par rapport aux intérêts du marché divinisé, transformés en règle absolue.

Non à l’argent qui gouverne au lieu de servir

57. Derrière ce comportement se cachent le refus de l’éthique et le refus de Dieu. Habituellement, on regarde l’éthique avec un certain mépris narquois. On la considère contreproductive, trop humaine, parce qu’elle relativise l’argent et le pouvoir. On la perçoit comme une menace, puisqu’elle condamne la manipulation et la dégradation de la personne. En définitive, l’éthique renvoie à un Dieu qui attend une réponse exigeante, qui se situe hors des catégories du marché. Pour celles-ci, si elles sont absolutisées, Dieu est incontrôlable, non-manipulable, voire dangereux, parce qu’il appelle l’être humain à sa pleine réalisation et à l’indépendance de toute sorte d’esclavage. L’éthique – une éthique non idéologisée – permet de créer un équilibre et un ordre social plus humain. En ce sens, j’exhorte les experts financiers et les gouvernants des différents pays à considérer les paroles d’un sage de l’antiquité : « Ne pas faire participer les pauvres à ses propres biens, c’est les voler et leur enlever la vie. Ce ne sont pas nos biens que nous détenons, mais les leurs ».

58. Une réforme financière qui n’ignore pas l’éthique demanderait un changement vigoureux d’attitude de la part des dirigeants politiques, que j’exhorte à affronter ce défi avec détermination et avec clairvoyance, sans ignorer, naturellement, la spécificité de chaque contexte. L’argent doit servir et non pas gouverner ! Le Pape aime tout le monde, riches et pauvres, mais il a le devoir, au nom du Christ, de rappeler que les riches doivent aider les pauvres, les respecter et les promouvoir. Je vous exhorte à la solidarité désintéressée et à un retour de l’économie et de la finance à une éthique en faveur de l’être humain.

Non à la disparité sociale qui engendre la violence

59. De nos jours, de toutes parts on demande une plus grande sécurité. Mais, tant que ne s’éliminent pas l’exclusion sociale et la disparité sociale, dans la société et entre les divers peuples, il sera impossible d’éradiquer la violence. On accuse les pauvres et les populations les plus pauvres de la violence, mais, sans égalité de chances, les différentes formes d’agression et de guerre trouveront un terrain fertile qui tôt ou tard provoquera l’explosion. Quand la société – locale, nationale ou mondiale – abandonne dans la périphérie une partie d’elle-même, il n’y a ni programmes politiques, ni forces de l’ordre ou d’intelligence qui puissent assurer sans fin la tranquillité. Cela n’arrive pas seulement parce que la disparité sociale provoque la réaction violente de ceux qui sont exclus du système, mais parce que le système social et économique est injuste à sa racine. De même que le bien tend à se communiquer, de même le mal auquel on consent, c’est-à-dire l’injustice, tend à répandre sa force nuisible et à démolir silencieusement les bases de tout système politique et social, quelle que soit sa solidité. Si toute action a des conséquences, un mal niché dans les structures d’une société comporte toujours un potentiel de dissolution et de mort. C’est le mal cristallisé dans les structures sociales injustes, dont on ne peut pas attendre un avenir meilleur. Nous sommes loin de ce qu’on appelle la “fin de l’histoire”, puisque les conditions d’un développement durable et pacifique ne sont pas encore adéquatement implantées et réalisées.

(…)

83. Ainsi prend forme la plus grande menace, « c’est le triste pragmatisme de la vie quotidienne de l’Église, dans lequel apparemment tout arrive normalement, alors qu’en réalité, la foi s’affaiblit et dégénère dans la mesquinerie ». La psychologie de la tombe, qui transforme peu à peu les chrétiens en momies de musée, se développe. Déçus par la réalité, par l’Église ou par eux-mêmes, ils vivent la tentation constante de s’attacher à une tristesse douceâtre, sans espérance, qui envahit leur cœur comme « le plus précieux des élixirs du démon ». Appelés à éclairer et à communiquer la vie, ils se laissent finalement séduire par des choses qui engendrent seulement obscurité et lassitude intérieure, et qui affaiblissent le dynamisme apostolique. Pour tout cela je me permets d’insister : ne nous laissons pas voler la joie de l’évangélisation !

(...)

85. Une des plus sérieuses tentations qui étouffent la ferveur et l’audace est le sens de l’échec, qui nous transforment en pessimistes mécontents et déçus au visage assombri. Personne ne peut engager une bataille si auparavant il n’espère pas pleinement la victoire. Celui qui commence sans confiance a perdu d’avance la moitié de la bataille et enfouit ses talents. Même si c’est avec une douloureuse prise de conscience de ses propres limites, il faut avancer sans se tenir pour battu, et se rappeler ce qu’a dit le Seigneur à saint Paul : « Ma grâce te suffit : car la puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co 12, 9). Le triomphe chrétien est toujours une croix, mais une croix qui en même temps est un étendard de victoire, qu’on porte avec une tendresse combative contre les assauts du mal. Le mauvais esprit de l’échec est frère de la tentation de séparer prématurément le grain de l’ivraie, produit d’un manque de confiance anxieux et égocentrique.

(...)

Source : Solidarité & Progrès

 

http://www.agora-erasmus.be/fr/Le-pape-Francois-denonce-la-tyrannie-d-une-economie-qui-tue_08877

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans International
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 23:01

 

 

Faisons évoluer les médias ensemble!

Faisons évoluer les médias ensemble !

 

 

Aux amoureux de l’info


Notre nouvel appel : "Faisons évoluer les médias ensemble!" présente un état des lieux après deux années d’existence des Indignés du PAF sur notre champ d’intervention : la qualité de l’information, tous supports confondus. L’étendue des manquements au principe de base du journalisme part d'un constat : les faits ne sont plus sacrés. Il est temps de revenir aux fondamentaux du métier: vérification des faits, diversité des opinions et rectification si nécessaire. 


Curiosité, qualité, indépendance.


Nous sommes convaincus que la déontologie et le dialogue font partie des solutions pour restaurer la confiance entre les citoyens et les médias.Dans ce cadre, nous insistons, comme le SNJ, sur la nécessité de, rapidement:


- créer une instance de déontologie réunissant tous les intervenants du secteur;

- reconnaître une charte de déontologie unique adossée à la convention collective.


Bonne lecture et vive l'info!


Les Indignés du PAF


PS: le "moutin ninja de l'info" est signé Yas! Merci à lui

 

http://www.lesindignesdupaf.info/fr

 

 

 

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Médias menteurs
commenter cet article

Présentation

  • : Senor Informations
  • Senor Informations
  • : Ce blog, administré par une journaliste-écrivain, Eva, s'adresse aux seniors. Les Médias mentent, ça suffit ! Voici ce qu'on vous cache. Actualité en France, actualité internationale, questions pratiques... Pour contrer la désinformation ! (Abonnement blog, gratuit: Pas plus d'un envoi par jour, regroupant les parutions nouvelles)
  • Contact

Profil

  • eva R-sistons
  • Photo eva à 30 ans. Journaliste (carrière TV,Radio,Presse),écrivain (grandes maisons d'édition,Lauréate Académie Française),divorcée,3 enfants. Humaniste,croyante,citoyenne du monde,femme de paix engagée,gaullienne de gauche.Franco-Russe.
  • Photo eva à 30 ans. Journaliste (carrière TV,Radio,Presse),écrivain (grandes maisons d'édition,Lauréate Académie Française),divorcée,3 enfants. Humaniste,croyante,citoyenne du monde,femme de paix engagée,gaullienne de gauche.Franco-Russe.

Adresse eva R-sistons

Recherche

Autres blogs d'eva

Le site officiel d'eva:

 

 

http///chantaldupille.fr 

 

Parmi les autres blogs d'eva:

 

http://sos-crise.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/

http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/

http://jeunes.actualité.over-blog.com

 

Livre conseillé 

europe israel david cronin alliance contre nature .

.


Patrick Le Hyaric

(Cliquer sur Patrick pour avoir le livre) 

 

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples » La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique. Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets. ..................................................................................................................... Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples » Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine) Soit 10€ X……………. = …………….€ Nom………………………………………..Prénom…………………………………………… Adresse…………………………………………………………………………………………................................................................................................. Ville……………………………………………………………………................. CP…………………..................................................................................... Téléphone……………………….................................................................. Mail ………...........……………………………………………. ..................................................................................................................... Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à : L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex

 

 

Archives

Les articles incontournables

 

2 livres à lire pour comprendre le monde actuel
Tout ce qu'on ne vous dit pas (cliquer sur l'image)
(NB Un chouette cadeau de Noël !)

CSC+EP
.
Le blog à lire pour découvrir ce que les médias cachent
.
La réinformation ici :
.
Mon compte twitter
https://twitter.com/rsistons 

 

 

Comment nous traitons les seniors - Quel avenir pour eux ? (eva R-sistons)

 

Vidéo à voir absolument (10 mn) pour comprendre notre monde (terrorisme)

 

Le spécialiste de géopolitique, M. Chauprade, explique le monde (vidéo)

 

Le 11 septembre expliqué avec humour, vidéo 5 mn à voir absolument

 

Bilan de Sarkozy - Guerres de Hollande : celles de Sarkozy et de l'OTAN

 

Les Grandes Banques ont déclaré la guerre aux peuples, vidéo à voir par TOUS

 

Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls", voici ce qu'il nous prépare

 

La crise pour les Non-Initiés: Causes, mécanismes, conséquences


Clefs pour comprendre les changements en Libye, Côte d'Ivoire, Syrie.. (eva R-sistons)

 

Vidéo à voir par tous, le message du magistrat Serge Portelli. Alerte !

 

Vidéo qui montre en quelques mn ce que la France devient. A voir par tous

 

L'horreur du capitalisme financier, vidéo extraordinaire, claire (TV belge)

 

Le terrorisme n'est pas islamiste mais fabriqué par le FBI - Super vidéo

 

La France de Sarkozy capitule devant l'Allemagne de Merckel - UE contre les peuples

 

 


phytomortier

L'argent Colloïdal, la médecine naturelle et ses multiples bienfaits

Se procurer ce  remède naturel bienfaisant, et aussi de l'huile

essentielle de Ravintsara et de tee-tree - et un kilo au moins de

tisane aubépine (seul remède efficace contre la peste)

 

 
.

servisphere.com

 
troc, échanges, partage, dons..

 

Le réseau d'entraide gratuit: Gardez bien cette adresse ! Trocs, dons..



SEL: Pensez au SEL, le Système d'Echange Local, pour faire des économies

 

 

 

 

.

A mes Lecteurs et à mes Lectrices Seniors. Lisez l'Info sur Internet !

Comment nous traitons les seniors - Quel avenir pour eux ? (eva R-sistons) 

Danièle, retraitée, handicapée, fait une manif à elle seule ! Un modèle !
La délinquance, c'est quoi ? Et cela sert qui ? Remettre les pendules à l'heure
Le système actuel d'argent-dette, super vidéo pour tout comprendre
"Diaporama" pour comprendre les enjeux de la géopolitique. Super vidéo !
Géopolitique: La question russe, vidéo de 19 mn (Aymeric Chauprade)
Senior Information: Non au détricotage du programme gaullien du CNR
Austérité pour tous, mais scandaleux train de vie de Sarkozy à nos frais
Dépendance:Assurance privée obligatoire? Juteuse pour Guillaume Sarkozy?
Comment à l'étranger on voit Sarkozy (télé suisse), vidéo décapante !

Qu'est-ce que le Nouvel Ordre Mondial qui se substitue aux Nations ?

L'atlantisme, source des problèmes du monde. C'est un totalitarisme (+ vidéo)

Haarp, "l'arme climatique". Russie victime ? 2 posts (Français, Espagnol

Tout savoir sur la puce RFID qu'on devrait nous implanter. Contrôle,fichage

A savoir: C'est la CIA qui finance la construction européenne (Historia)

Les traînées blanches dans le ciel, alerte ! "Chemtrails" toxiques pour tous

La politique de Sarkozy: Profits CAC40 accrus, au détriment des Français

Constitution européenne: Dispositions inquiétantes qu'on a cachées

L'Union Européenne: C'est le 4e Reich ! Dominé par l'Allemagnre

Opération 7 décembre : Initiative internationale contre les banksters

De la Shoah à la "Shoah" planétaire (guerre mondiale, de religion..) ?

Les réseaux de l'horreur: Pédophilie (Dutroux..), satanisme, scandales..

Les animaux malades du capitalisme, torturés - Elevage industriel

Alerte chemtrails ! Traînées blanches dans le ciel, une réalité dangereuse !

Qu'est-ce que le Nouvel Ordre Mondial qu'on prépare ? Par eva R-sistons

Strauss-Kahn, une catastrophe pour la France et pour la Gauche (eva R-sistons)

Révolutions de couleurs (entre autres) fomentées par la CIA (vidéo)

Comment on vous manipule (via les Médias aux ordres du pouvoir)

Monnaie,finance,FED n'auront plus de secrets pour vous (vidéo dessin animé)

Manipulation des Médias, désinformation, propagande. Médias et CIA

Pour vos vacances, 5 ouvrages à lire, conseillés par eva R-sistons

Les Indignés: Carte de la mobilisation - Comment s'indigner ? (eva R-sistons)

Abus sexuels, notamment sur les enfants (Vidéo, film de Karl Zéro)

Tragédie... grecque. Faillite via les Banques. TB vidéo: La stratégie du choc

Que signifie la "mondialisation" imposée aux peuples ? Par eva R-sistons

Lettre (superbe) à ceux qui se résignent au pire

Ex Gouverneur J. Ventura: "Vous contrôlez notre monde.. pour le détruire"

Qu'est-ce que le Club Bilderberg qui conçoit le Nouvel Ordre Mondial ? (vidéos)

La vérité sur la "démocratie" (Pr Chouard, vidéo) - Tirage au sort ?

Libye: Ce n'est pas une guerre humanitaire pour protéger les civils (vidéo)

Attentat, crise, choc de civilisations en préparation: Monde fou ! (eva R-sistons)

Citations célèbres, notamment d'Einstein - La science devient criminelle

Non seulement ils bombardent l'état souverain Libyen, mais ils le volent !

Copé qui veut être Président de la République a de "jolies" relations !

Patrimoine : La France veut-elle privatiser ses forêts ?

Le « massacre » de Tienanmen était un mythe !

Alertes sous-traitance nucléaire - et gaz de schiste contre santé, air, eau..

Norvège et ailleurs: La lutte contre la Droite raciste haineuse doit être engagée

Libye, Côte d'Ivoire.. puis Algérie, Syrie.. La logique des évenements (eva)

Qui est à l'origine de la dette qui empoisonne nos vies ? Tout savoir

Les atteintes répétées du gouvernement aux droits des malades

Alerte ! La dictature européenne se met en marche ! Explication.

A l'origine de la dette, de la crise en France : Pompidou, Giscard !.

Fausses Révolutions pour la démocratie. "Droit" d'ingérence, guerres "humanitaires"

Les Observateurs de France24: Au service de l'Empire US et des guerres (eva)

(médias et situation internationale)

La dictature du Nouvel Ordre Mondial sur la Grèce et.. sur toute l'UE (eva)

Syrie: Tout ce qu'on ne vous dit pas dans les médias menteurs. Effrayant !

Les Islandais se sont débarrassés avec succès de la mondialisation financière

L'Histoire de France et les Empires, vidéo : 2 formidables heures avec F. Asselineau

Un Lecteur dit ce qu'il pense de Nicolas Sarkozy (eva R-sistons aussi)

On vous ment ! Le terrorisme islamique n'existe pas en France

Le vrai Kadhafi, à partir de documents anciens. Un grand dirigeant !

Diminuer votre consommation de carburant : Tous les conseils

Les expériences secrètes de la CIA : Vidéo passionnante !

Les clefs pour comprendre les évenements majeurs de l'Actualité (eva R-sistons)

Guerre contre la Syrie: Tous les mensonges (massacres, images, analyses..)

Comment l'Occident déstabilise les pays hostiles et sème le chaos

Propagande de guerre (les règles) et manipulation des masses

Gbagbo n'est pas un criminel mais un démocrate. Vrais criminels pas jugés à La Haye

26 vérités sur le groupe État islamique EI qu’Obama veut vous cacher


 

 

  http://molex.unblog.fr/2010/10/17/

(Conditionnement par les Médias)

desinformation.jpg