Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 23:50

 

 

.
HUMOUR, mensonges :

http://semainedegaby.canalblog.com/archives/2012/02/17/23543696.html

gifhol6

François Hollande : Déjà 4 promesses non tenues
(à peine élu !)

 

 

426064_1872141418867_1701111338_943281_2037023635_n[1].jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien ne vaut une "bonne" guerre pour masquer son incompétence !

 

 

 

Rappel :

 

Hollande remplace Sarkozy ne se privant pas lui aussi de mentir aux Français  :

 

   

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 19:15

 

 

Un ton volontairement ridicule

pour des situations ridicules, absurdes !

 

 

11-9-imposture-copie-2.jpg

 

.

 

Comment les citoyens sont bernés,

en moins de 3 mn.


11/9, Ben Laden, Al Qaida,

tout n'est qu'imposture, mensonges.

Conditionnement pour nous faire accepter

la pseudo guerre contre le terrorisme,

les chocs de civilisation,

les guerres impérialistes contre les peuples

et pour le profit (Irak, Libye etc),

ainsi que les lois liberticides, contre nos libertés.


Dénoncer l'imposture,

c'est faire découvrir la vérité

et donc conduire à refuser l'intolérable.

L'enjeu est donc grand.


C'est seulement en France, pratiquement,

que  les débats sont interdits. 

Vous avez dit démocratie ?

Non, censure !

La Police de la Pensée,

depuis l'élection de Sarkozy, veille. 

.

Vidéo à relayer,

courte, claire, accessible à tous,

en peu de mots l'imposture, le ridicule, éclatent.

  Pour au moins, que l'on se pose des questions !

Des questions salvatrices...

.

Les Médias français

empêchent l'éclatement de la Vérité.

Contournons les Médias !

Et relayons...

C'est notre devoir de citoyens !

.

eva R-sistons

 

 

.

11 septembre 2001

http://www.stream-tv.fr/reportage-tv/loose-change-3-documentaire-2011/

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 01:46

 

 

 

L'attentat a frappé le quartier chrétien d'Ashrafieh et a fait au moins huit morts et 86 blessés.
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20121019-liban-attentat-frappe-beyrouth-plein-coeur?

 

Liban. Introduction d'eva R-sistons

 

Dès que j'ai appris l'événement,

 

- dès que j'ai entendu les médias accuser les Syriens (comme pour l'attentat de Hariri, avant d'accuser le Hezbollah, alors qu'il s'agissait d'un attentat americano-sioniste pour éjecter les Syriens du Liban),

 

- dès que j'ai entendu dire que l'Opposition appelle à la démission du Gouvernement (pro-Bachar) sans jamais donner les versions de la Syrie accusée (c'est un peu gros !)

 

- dès que j'ai entendu dire une ânerie comme celle de laisser croire que Bachar VEUT étendre le conflit,

 

- dès que j'ai entendu dire que les victimes étaient des chrétiens (qu'on cherche à dresser contre Bachar en transformant le conflit en choc de civilisations)

 

j'ai compris qu'il s'agissait d'une nouvel attentat perpétré par les Americano-Sionistes. Comme presque toujours, d'ailleurs ! Ils sont sans scrupules et ces 2 là (avec la GB) veulent imposer leur domination sur le monde et accaparer les ressources des peuples. 


Eva R-sistons

.

 

L'attentat de Beyrouth est une manipulation
américano-sioniste contre la Syrie
  
.

 

L'attentat de Beyrouth est une manipulation des Américano-sionistes destinée à justifier une intervention en Syrie et au Liban. Cela rappelle l'affaire Rafic Hariri, montée de toutes pièces elle-aussi contre la Syrie.

 

L'exploitation spectaculaire de cet attentat par les médias, et le fait que pour tuer une seule personne l'on ait utilisée une bombe qui en a tué neuf et qui a fait des dégats eux aussi spectaculaires, ne laissent aucun doute à ce sujet.


Liban - août 2010 - Hassan Nasrallah du Hezbollah accuse Israël d'avoir assassiné Rafic Hariri :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1406


SYRIE - RAFIC HARIRI La commission Mehlis discréditée :

http://mai68.org/ag/892.htm


Mensonges américains (démonstration indispensable !) :

http://mai68.org/journal/N93/6mars2005.htm


LIBAN - Affaire Hariri - Nouvelle donne au pays du Cèdre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article173


Le massacre d'al-Houla est l'œuvre des services secrets occidentaux (Parti communiste Russe) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4237


Une provocation destinée à justifier une guerre ouverte de la Turquie contre la Syrie :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4524


 

Comment déclencher une guerre en passant pour les gentils (Hergé)


Voici, expliqué par Hergé aux pages 20, 21 et 22 du Lotus Bleu, comment l'impérialisme Japonais a justifié l'invasion de la Chine. Vous verrez que cela ressemble étrangement au déclenchement des guerres modernes. Pas grand chose n'a changé :


http://mai68.org/spip/spip.php?article1740

 

.

 

Comment déclencher une guerre en passant pour les gentils (Hergé)

vendredi 18 mars 2011 , 

Voici, expliqué par Hergé aux pages 20, 21 et 22 du Lotus Bleu, comment l’impérialisme Japonais a justifié l’invasion de la Chine. Vous verrez que cela ressemble étrangement au déclenchement des guerres modernes. Pas grand chose n’a changé.

Pour bien comprendre, quand on n’a pas lu ou quand on a oublié les premières pages de cette BD de Hergé, il faut savoir que Mitsuhirato est un agent de l’impérialisme japonais et qu’il va commanditer un attentat en Chine et faire croire que ce sont des "Bandits Chinois" les coupables.

Page 20. 

Page 21.

Page 22.

Vous constaterez que pas grand chose n’a changé depuis cette époque.

Les discours justifiant la guerre est du même genre : « …et, une fois de plus, le Japon a rempli sa mission de gardien de l’Ordre et de la Civilisation en Extrême-Orient !… Si nous avons dû, à notre grand regret, envoyer des troupes en Chine, c’est pour défendre la Chine elle-même !… »

http://mai68.org/spip/spip.php?article1740


  

La guerre contre l'état souverain syrien bat son plein. Les tentatives d'intervention directes n'ont pas pu être engagées. Les hordes barbares de salafistes payées et armées par l'occident sont moins opérationnelles. Il reste les attentats pour gagner la guerre médiatique auprès des opinions publiques. Les grands média publics ou privés se chargent chaque jour de déverser la logorrhée atlantiste. Il faut pour agréger les citoyens à cette guerre humanitaire, franchir un cap supplémentaire. Peut-être que l'attentat de Beyrouth s'inscrit dans cette stratégie militaire. Les références ci-dessous concernant cette question sont issues du site "mai68". Je vous recommande particulièrement les références empruntées au dessinateur Hergé où Tintin met en lumière cette manipulation des masses de façon extrêmement claire..

 

Lucien PONS

 

 

L’Iran condamne l’attentat au Liban et accuse Israël

L’Iran a condamné samedi l’explosion qui a tué le chef des renseignements de la police libanaise à Beyrouth. Il a accusé Israël d’être derrière cet attentat.


.

 

« L’Iran condamne l’explosion terroriste perpétrée par ceux qui ont cherchent à créer des divisions entre les différents groupes libanais, au détriment de l’intérêt du Liban », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast sur le site internet du ministère.

« Sans aucun doute, l’ennemi principal du peuple libanais est le régime sioniste, à qui profite le plus l’instabilité et l’absence de sécurité dans la région », a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a accusé « les ennemis de la région », soit l’entité sioniste et ses complices occidentaux, de « chercher à accroître l’insécurité pour réaliser leurs objectifs malveillants », lors d’un entretien téléphonique vendredi soir avec son homologue libanais Adnan Mansour, selon le site du ministère.

Huit personnes, dont le chef des renseignements de la police libanaise, ont été tuées et 86 autres blessées vendredi dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth, selon un bilan de la défense civile. L’attaque a été unanimement condamnée, y compris par la Syrie.

L’attentat a visé le chef des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI) du Liban, le général Wissam al-Hassan.

Mecanopolis

Avec ATS (Agence télégraphique suisse)

 

L’Iran condamne l’attentat au Liban et accuse Israël.

 

.

 

 

Mali - A voir :

Que se passe-t-il réellement au Mali ?

 

.

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 21:38

 

 

 


 

islamophobie-en-france.jpg

 

 

Terrorismes et terrorisme d'Etat

Par eva R-sistons


 

Un Mal rongerait l'Occident : Le terrorisme.

Le terrorisme, ou l'art de masquer la réalité !


 

On suscite la peur du Musulman, on incite à la haine et au rejet, on amalgame, on détourne l'attention des vrais problèmes, des vrais combats, des vraies cibles. Et par ex, notre attention se polarise sur le terrorisme, la plupart du temps créé de toutes pièces :


- Comme en France, pour susciter la peur de l'ennemi intérieur, à côté de nous, alors qu'il est tout en haut, au sommet des Décideurs


- Comme sur le plan international, en armant les fanatiques de l'Islam contre les Russes (en Afghanistan, hier), les Libyens ou les Syriens,  tout en brandissant la peur d'Al Quaïda .. imaginé par la CIA pour mettre en place des lois liberticides et afin de justifier les guerres économiques pour les ressources et pour mettre en place des marionnettes dociles.


Je viens de lire que les citoyens Juifs seraient, en France, seulement 350.000 à 500.00. Je pensais qu'ils étaient environ 600.000. Et pourtant, ce sont leurs plus illustres représentants qui modèlent notre pensée et nos choix - via les Médias -  et qui gouvernent notre pays avec des DSK, des Sarkozy, des Copé, des Jacob, des DSK, des Hollande, des Delanoë-Hidalgo, des Huchon, des Harlem Désir, des Valls..... D'où l'islamophobie galopante qui touche tous les Partis sans exception, et parallèlement, la victimisation continue des citoyens juifs : Afin de nous préparer au choc des civilisations mortifère pour nos enfants, et juteux pour les multinationales criminelles.

 

On fustige sans cesse le racisme envers les Juifs, mais on oublie que le vrai antisémitisme, le vrai racisme, aujourd'hui, n'est pas contre les Hébreux, mais contre les Musulmans.  Et l'islamophobie est banalisée : Le Musulman devient la menace suprême, et le Juif la victime par excellence. On oublie que dans l'affaire Merah, par ex, des militaires ont été aussi assassinés... deux militaires musulmans !! 

 

Or, la victime, aujourd'hui, ce n'est plus comme jadis le Juif, mais le Musulman sans cesse discriminé, stigmatisé, rejeté, exclu de l'emploi ou du logement, voire accusé des pires maux alors que la communauté musulmane, en France, vit bien sa foi et qu'elle est opposée aux formes radicales n'ayant rien à voir avec la tradition, avec le Coran. J'admire d'ailleurs sa patience ! Beaucoup pourraient se venger d'une société qui les méprise tant...

 

Et si dans nos banlieues, ou dans les prisons, certains individus plus fragiles ou plus malléables sont tentés par le radicalisme, c'est largement dû au travail souterrain mené par les fanatiques du Qatar dans notre pays (ou ailleurs, ainsi les djihadistes en Libye ont été financés par eux); ils sont tolérés sinon encouragés par les professionnels de la déstabilisation qui prospèrent dans les hautes sphères du pouvoir.

 

En polarisant l'attention sur les Musulmans, en suscitant artificiellement des ennemis intérieurs pour détourner l'attention des vrais ennemis, à l'extérieur (très exactement à Londres, Tel-Aviv, Washington), haut placés, les apprentis-sorciers jouent avec le feu.

 

Et en France, le tandem Valls-Hollande "lié éternellement à Israël" (pour reprendre l'expression de notre Ministre de l'Intérieur espagnol), a décidé de traquer les quelques  djihadistes réels ou supposés pour nourrir nos journaux télévisés et détourner l'attention des probèmes économiques et sociaux surgissant avec force dans notre pays désormais totalement soumis aux diktats de Bruxelles - des gangsters de la banque, très exactement. Mais oh sinistre paradoxe, alors que ce tandem lié à israël traque bruyamment (médiatiquement) tout ce qui de près ou de loin est lié au terrorisme... islamique, il se tait sur tous les autres terrorismes sur notre territoire (indépendantiste, fanatiquement sioniste comme celui de la LDJ, etc) et même il ose soutenir, financer, former, armer, les djihadistes en Afrique (Mali etc), en Libye, et en Syrie ! Cherchez l'erreur... ou l'hypocrisie !

 

Les Médias distillent quotidiennement leur venin sur les grandes chaînes de télévision, en particulier sur Fr2 qui chaque jour ne manque pas une occasion de fustiger les Musulmans tout en nous apitoyant sur les victimes juives d'hier ou d'aujourd'hui. Car ces Médias sont surtout animés, orchestrés, par des Sayanims, des agents d'Israël qui sont juges et parties, utilisant les Chaînes publiques (payées avec nos sous) pour faire insidieusement, quotidiennement, leur propagande de "guerre" contre les Musulmans ou contre les Etats arabes laïcs, nationalistes ou dissidents (comme en Syrie) tout en taisant les crimes de Tel-Aviv aux quatre coins de la planète, contre les chercheurs, les scientifiques, les citoyens indépendants, les peuples non-alignés sur l'idéologie dominante, occidentale.

 

Personnellement, ayant en particulier ciblé FR2 (car on se penche généralement sur le cas de TF1), j'ai constaté, chaque jour, que les Journaux télévisés entretiennent la haine raciale, le rejet, l'islamophobie; ce racisme est intolérable et devrait être poursuivi. Nous sommes en train de préparer les Nuits de Cristal de demain, dans l'indifférence générale... Et ce terrorisme d'Etat est autrement plus dangereux que celui, épisodique, complètement marginal, des Islamistes radicaux d'ailleurs généralement suscités ou encouragés un peu partout (Al Quaïda, Hamas, Salafistes en Syrie, Frères Musulmans extrémistes en Egypte, etc). N'oublions pas non plus que 90 % des attentats en Europe sont le fait non des Islamistes, mais d'autres groupes comme les Indépendantistes (par ex  l'ETA) - Source : Un spécialiste du terrorisme sur C dans l'Air, récemment.

 

Or les vraies menaces, aujourd'hui, viennent moins des Islamistes fanatiques, fondamentalistes (d'ailleurs souvent formés, encouragés, armés par l'Occident machiavélique comme en Afghanistan contre, hier, les Russes, ou aujourd'hui contre les Syriens fidèles à Bachar-El-Assad, ou encore en Palestine avec le Hamas pour justifier la poursuite de l'Occupation, l'impossibilité de faire la paix. Ils sont même introduits en Afrique, au Mali par ex, au détriment du mode de vie des autochtones) que de l'Occident surarmé (et avec, lui, des armes réellement de destruction massive) et aux commandes de la Finance internationale spoliant les peuples (avec par ex une banque comme Goldman Sachs, maître du monde, dit-on). Et cet Occident conçoit les guerres mondiales qui déciment les populations et ruinent les Etats.

 

Et à l'heure où l'on braque tous les projecteurs sur le "terrorisme" de certains individus se réclamant d'Al Quaïda, on oublie les extrémistes d'autres secteurs de la société, comme ceux de la LDJ qui, violemment, s'en prennent même aux citoyens juifs (Jacob Cohen, Stéphane Hessel, etc. S. Hessel est d'ailleurs poursuivi pour antisémitisme par les Hébreux fanatiques et intolérants qui traquent les dissidents. Un comble !).

 

Et le CRIF fustige l'idéologie islamiste en oubliant celle de nombre de ses fidèles, autrement plus dangereuse puisqu'elle prône, à travers une lecture malsaine du Talmud,  l'élimination des Goys (des non-Juifs, donc), comme des animaux malfaisants ! Voilà la vraie menace planétaire, la future effroyable "Shoah" de peut-être 5 milliards d'individus, celle qui risque de sévir lorsque Tel-Aviv aura enfin réalisé son projet monstrueux de bombarder l'Iran qui n'a jamais attaqué aucun pays ! Car cette guerre débouchera probablement sur une guerre mondiale plus funeste que les autres...

 

Alors, il importe de relativiser les infos qui nous sont données dans les Grands Médias aux ordres, car nos peurs, artificiellement créées, sont ensuite instrumentalisées à des fins politiques, électorales ou de guerres (choc de civilisations).

 

Eva R-sistons

 

Tags: Islam, islamisme, Al Quaïda, Occident, Qatar, Juifs, Talmud, Crif, LDJ, Prasquier, Médias, FR2, BHL, Stéphane Hessel, CIA, Affaire Mérah, C dans l'Air, choc de civilisations, guerres, Syrie, Bachar-el-Assad, Mali, Afrique, Libye, Goldman Sachs, Jacob Cohen, Shoah, guerre mondiale..

 


Partager cet article
Repost0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 17:01

 

Il suffit de voir qui les Médias français (dirigés par des Industriels de l'Armement) interviewent pour la Syrie : Toujours les adversaires du Régime, jamais ses partisans (en fait une grande partie du peuple syrien, et notamment tous les chrétiens §) , eva

 

§ Lettre ouverte d’un prêtre arabe de Syrie à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI
12 août 2012 | .

 

michelle jeune

 

Sur le blog politique de la talentueuse écrivain Michelle MEYER, un destin à découvrir par tous (voir sa fiche Wikipedia), une grande dame de l'Edition engagée
.

 

http://michellemeyerpol.canalblog.com/   - cliquer sur LINK

link

 

.

Le "cri" de Lucien Pons

sur Marianne (commentaire)

.

 

Je suis scandalisé et agacé par la déferlante en faveur de ces fameux combattants de la liberté qui ont déjà si bien opéré en Libye, en Irak et en de nombreux autres pays. Les forces du bien, islamo atlantistes répandent partout la bonne parole ultralibérale. Pour eux la liberté serait donc synonyme de malheur et de mort. Pour ces chevaliers des temps modernes, en fait pour ces chevaliers de l’apocalypse, l'émancipation passe par la charia.

Les femmes, ces créatures du mal, doivent se soumettre à l'autorité suprême de l’homme et accepter de se voiler sous la menace. La vague impressionnante de femmes voilées dans notre pays devrait nous faire réfléchir quant à la démarche de ces adeptes du libre marché. Pour eux, le communautarisme est un allié indispensable pour créer des métastases dans le corps social. Les alliés objectifs de la stratégie de choc, sont soutenus et armés en prêcheurs intégristes par les pires régimes du moyen orient. Dans les monarchies du Golfe, pas question de liberté, pas question de démocratie, ils ont écrasé dans le sang le printemps arabe du Bahreïn, sans susciter la moindre émotion parmi la caste bien-pensante occidentale. Monsieur Botul, alias BHL, n’a pas levé d’armée pour venir en aide à ces personnes éprises de liberté.

La manipulation mentale est une arme absolue, comme dans le meilleur des mondes on sacrifie aux rituels démocratiques tout en confisquant les vrais pouvoirs aux élus du peuple.


Nous devrions nous interroger sur la constance de l'alignement de notre politique étrangère sur les pires travers de l'alliance atlantique. Pourquoi ne parle-t-on pas de la sortie de la France du gouvernement intégré de l'OTAN? Pourquoi notre indépendance ne fait-elle pas parti des sujets offerts aux débats ? Pourquoi cette armée de supplétifs doit garantir la suprématie de l'empire américain partout dans le monde ? Je crois me souvenir que cette alliance a été crée au départ pour protéger chaque pays membre d'une agression extérieure. En quoi la Libye menaçait-elle un des pays de l'alliance? En quoi l'Irak, la Serbie, etc..., mettaient-ils en danger les intérêts vitaux d'un de ses membres?

Pour en revenir à la Syrie, j'en ai par dessus la tête de voir la presque totalité des média se transformer en officine de propagande en faveur du renversement du régime actuel.
La plupart des observateurs indépendants, la plupart des journalistes étrangers, mettent en avant la présence de groupes armés violents qui sèment la terreur, la désolation et la mort auprès de la population civile. La présence de mercenaires d'Al-Quaïda au sein de l’armée de libération de la Syrie est une information donnée par beaucoup de journalistes étrangers. Je vous invite à lire le reportage du journaliste britannique, Alex Thomson, concernant son expérience personnelle sur l’attitude des rebelles à propos des reporters étrangers utilisés à des fins de propagande. Son témoignage personnel, « Syrie : Journalistes envoyés à la mort par les rebelles (Channel 4) » par Alex Thomson.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31374

Dans les grands média français, nos grands reporters se contentent de filtrer les informations et de répéter à satiété la litanie selon laquelle le président Bachar El Assad massacrerait sa population dans un accès de folie meurtrière.

Afin d'enfumer un peu plus le bon peuple on met en avant des fameuses ONG, telles "Human Rights Watch" ou bien le site pétitionnaire "Avaaz", afin de conforter les certitudes que nous devons tous avoir. Le seul problème est que ces belles officines sont des têtes de pont de la CIA afin de manipuler les opinions publiques à travers le monde. L'une d'entre elles a-t-elle déjà engagé une quelconque action en faveur des indignés du Québec, d'Espagne, d'Israël, ou d'ailleurs? Cherchez bien, la réponse est non. Le calme plat est la seule réponse envisagée dans ce cas.

Comment se fait-il que les média dominants ne cherchent pas à nous informer? Pourquoi leurs préoccupations sont-elles seulement bellicistes en faveur des lobbys du complexe militaro financier, états-uniens de préférence? La polémique autour du rôle de Thalès est éloquente dans l’article de Marianne. Thalès est un concurrent sérieux il convient de prendre sa place.

J'attendrais des grands média qu'ils m'informent.
J'attendrais des grands média qu’ils fassent des enquêtes sérieuses.
J'attendrais des grands média qu'ils n'essaient pas de manipuler les citoyens.
J'attendrais des grands média qu'ils agissent en faveur de la paix.
J'attendrais des grands média qu'ils favorisent les manifestations citoyennes en faveur de la paix dans le monde.

Hélas, rien de cela ne nous est proposé, seul un salmigondis de mensonges plus ou moins forts est servi en pâture au public, afin de le transformer en va-t-en-guerre.

Comment peut-on se plaindre encore que la grande presse va mal, que les citoyens délaissent les canaux officiels de l’information, tout en servant cette soupe de propagande quotidienne?

Les grands journalistes existent. Ils sont épris de l’éthique d’Albert Londres. Ils veulent informer, analyser, recouper, en un mot exercer leur métier normalement. Il est insupportable que les intérêts des oligarchies leur imposent le silence.

 

Posté par Lucien PONS le 16/06/2012 20:22

 

http://www.marianne2.fr/Syrie-malgre-les-massacres-le-commerce-des-armes-continue_a219677.html?com&order=2&start=20#comments

 

http://michellemeyerpol.canalblog.com/

 

.

 

Derniers messages
.
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:41

 

Qui se bat en Syrie ?
Depuis 18 mois, la Syrie est en proie à des troubles qui n’ont cessé d’augmenter jusqu’à devenir un vaste conflit armé ayant déjà causé la mort d’environ 20 000 personnes. S’il y a consensus sur ce constat, les narrations et les interprétations divergent au-delà.
  


Thierry Meyssan
Mardi 24 Juillet 2012


Logo Armée Syrienne Libre (ASL)
Logo Armée Syrienne Libre (ASL)

 

 

Pour les États occidentaux et leur presse, les Syriens aspireraient à vivre à l’occidentale dans des démocraties de marché. Suivant les modèles tunisien, égyptien et libyen du « printemps arabe », ils se sesraient soulevés pour renverser leur dictateur Bachar el-Assad. Celui-ci aurait réprimé les manifestations dans le sang. Alors que les Occidentaux auraient souhaité intervenir pour faire cesser le massacre, les Russes et les Chinois, par intérêt ou par mépris de la vie humaine, s’y seraient opposés.

Au contraire, pour tous les États qui ne sont pas vassalisés par les USA et pour leur presse, les États-Unis auraient lancé une opération contre la Syrie qu’ils planifiaient de longue date. D’abord par le truchement de leurs alliés régionaux, puis directement, ils auraient infiltré des bandes armées qui ont déstabilisé le pays, sur le modèle des Contras du Nicaragua. Cependant ceux-ci n’auraient trouvé qu’un très faible soutien intérieur et auraient été mis en déroute pendant que la Russie et la Chine aurait empêché l’OTAN d’anéantir l’armée syrienne et de renverser ainsi l’équation régionale.



Qui dit vrai ? Qui se trompe ?
Les groupes armés en Syrie ne défendent pas la démocratie,
ils la combattent



En premier lieu, l’interprétation des événements syriens comme un épisode du « printemps arabe » est une illusion car ce « printemps » n’a pas de réalité. C’est un slogan publicitaire pour présenter positivement des faits hétéroclites. S’il y a bien eu une révolte populaire en Tunisie, au Yémen et au Bahrein, il n’y en a pas eue, ni en Égypte, ni en Libye. En Égypte, les manifestations de rue se sont limitées à la capitale et à une certaine bourgeoisie, jamais, absolument jamais, le peuple égyptien ne s’est senti concerné par le spectacle télégénique de la place Tahrir [1]. En Libye, il n’y a pas eu de révolte politique, mais un mouvement séparatiste de la Cyrénaïque contre le pouvoir de Tripoli, puis l’intervention militaire de l’OTAN qui a coûté la vie à environ 160 000 personnes.

La station libanaise NourTV a connu un vif succès en diffusant une série d’émissions d’Hassan Hamade et Georges Rahme intitulée « Le printemps arabe, de Lawrence d’Arabie à Bernard-Henri Lévy ». Les auteurs y développent l’idée que le « printemps arabe » est un remake de la « révolte arabe » de 1916-1918 orchestrée par les Britannique contre les Ottomans. Cette fois, les occidentaux ont manipulé les situations pour renverser une génération de leaders et imposer les Frères musulmans. De fait, le « printemps arabe » relève de la publicité mensongère. Désormais, le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, et Gaza sont gouvernés par une confrérie qui d’un côté impose un ordre moral, et de l’autre soutient le sionisme et la capitalisme pseudo-libéral, c’est-à-dire les intérêts d’Israël et des Anglo-Saxons. L’illusion s’est dissipée. Certains auteurs, comme le Syrien Said Hilal Alcharifi raillent désormais le « printemps otanien ».

Deuxièmement, les dirigeants du Conseil national syrien (CNS) comme les commandants de l’Armée syrienne libre (ASL) ne sont aucunement des démocrates, au sens qu’ils seraient favorables à « un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple », suivant la formule d’Abraham Lincoln reprise dans la Constitution française.


Ainsi, le premier président du CNS fut l’universitaire parisien Burhan Ghalioun. Il n’était aucunement « un opposant syrien persécuté par le régime » puisqu’il venait et circulait librement dans son pays. Il n’était pas non plus un « intellectuel laïque » comme il le prétend, puisqu’il était le conseiller politique de l’Algérien Abbassi Madani, président du Front islamique du salut (FIS), aujourd’hui réfugié au Qatar.


Son successeur, Abdel Basset Syda [2], n’est entré en politique qu’au cours des derniers mois, et s’est immédiatement affirmé comme un simple exécutant des volontés états-uniennes. Dès son élection à la tête du CNS, il s’est engagé non pas à défendre la volonté de son peuple, mais à appliquer la « feuille de route » que Washington a rédigé pour la Syrie : The Day after.
 

 

Les combattants de l’Armée syrienne libre ne sont pas plus des militants de la démocratie. Ils reconnaissent l’autorité spirituelle du cheikh Adnan al-Arour, un prêcheur takfiriste, qui appelle à renverser et à tuer Bachar el-Assad non pour des motifs politiques, mais uniquement parce qu’il est de confession alaouite, c’est-à-dire hérétique à ses yeux. Tous les officiers identifiés de l’ASL sont sunnites et toutes les brigades de l’ASL portent des noms de figures historiques sunnites. Les « tribunaux révolutionnaires » de l’ASL condamnent à mort leurs opposants politiques (et pas seulement les partisans de Bachar el-Assad) et les mécréants qu’ils égorgent en public. Le programme de l’ASL est de mettre fin au régime laïque installé par le Baas, le PSNS et les communistes au profit d’un régime confessionnel sunnite pur.

 


Le conflit syrien a été prémédité par les Occidentaux

 

 

La volonté occidentale d’en finir avec la Syrie est connue et elle suffit largement à expliquer les événements actuels. Rappelons ici quelques faits qui ne laissent aucun doute sur la préméditation des événements [3].

La décision de faire la guerre à la Syrie a été prise par le président George W. Bush lors d’une réunion à Camp David, le 15 septembre 2001, juste après les attentats spectaculaires de New York et Washington. Il était prévu d’intervenir simultanément en Libye pour montrer la capacité d’action sur un double théâtre d’opération. Cette décision a été attestée par le témoignage du général Wesley Clark, ex-commandeur suprême de l’OTAN, qui y était opposé.

 

Dans la foulée de la chute de Bagdad, en 2003, le Congrès a adopté deux lois donnant instruction au président des États-Unis de préparer une guerre contre la Libye et une autre contre la Syrie (le Syria Accountability Act).

En 2004, Washington a accusé la Syrie de cacher sur son sol les armes de destruction massive que l’on ne parvenait pas à trouver en Irak. Cette accusation a fait long feu lorsqu’il a été admis que ces armes n’avaient jamais existé et n’étaient qu’un prétexte pour envahir l’Irak.

En 2005, après l’assassinat de Rafik Hariri, Washington a tenté d’entrer en guerre contre la Syrie, mais n’y est par parvenu car elle a retiré son armée du Liban. Les États-Unis ont alors suscité des faux témoignages pour accuser le président el-Assad d’avoir commandité l’attentat et ils ont créé un tribunal international d’exception pour le juger. Mais ils ont en définitive été contraints de retirer leurs fausses accusations après que leurs manipulations aient été mises à jour.

En 2006, les États-Unis ont commencé à préparer la « révolution syrienne » en créant le Syria Democracy Program. Il s’agissait de créer et de financer des groupes d’opposition pro-occidentale (comme le Mouvement pour la Justice et le Développement). Au financement officiel du département d’État s’est ajouté un financement secret de la CIA via une association californienne, le Democracy Council.

Toujours en 2006, les États-Unis ont sous-traité à Israël une guerre contre le Liban, dans l’espoir d’y impliquer la Syrie et de pouvoir intervenir. Mais la rapide victoire du Hezbollah a fait échouer ce plan.

En 2007, Israël a attaqué la Syrie, bombardant une installation militaire (Opération Orchard). Mais là encore, Damas a gardé son sang-froid et ne s’est pas laissé entraîné dans la guerre. Des vérifications ultérieures de l’Agence internationale de l’énergie atomique ont montré qu’il ne s’agissait pas d’un site nucléaire, contrairement à ce qui avait été affirmé par les Israéliens.

En 2008, lors de la réunion que l’OTAN organise annuellement sous le titre Groupe de Bilderberg, la directrice de l’Arab Reform Initiative, Bassma Kodmani, et le directeur de la Stiftung Wissenschaft und Politik, Volker Perthes, exposèrent brièvement au Gotha américano-européen les avantages économiques, politiques et militaires d’une possible intervention de l’Alliance en Syrie.

En 2009, la CIA a mis en place des outils de propagande à destination de la Syrie comme la chaîne BaradaTV, basée à Londres, et OrientTV basée à Dubai.

À ces éléments historiques, ajoutons qu’une réunion s’est tenue au Caire, la seconde semaine de février 2011, autour de John McCain, Joe Lieberman et Bernard-Henry Lévy, des personnalités libyennes comme Mahmoud Jibril (alors numéro 2 du gouvernement de la Jamahiriya) et des personnalités syriennes comme Malik al-Abdeh et Ammar Qurabi. C’est cette réunion qui donna le signal des opérations secrètes qui débutèrent à la fois en Libye et en Syrie (le 15 février à Benghazi et le 17 à Damas).

En janvier 2012, les départements US d’État et de la Défense constituèrent le groupe de travail The Day After. Supporting a democratic transition in Syria qui rédigea à la fois une nouvelle constitution pour la Syrie et un programme de gouvernement [4].

En mai 2012, l’OTAN et le CCG mirentt en place le Working Group on Economic Recovery and Development of the Friends of the Syrian People, sous co-présidence allemande et émiratie. L’économiste syro-britannique Ossam el-Kadi y élabora un partage des richesses syriennes entre les États membres de la coalition, à appliquer le « jour d’après » (c’est-à-dire après le renversement du régime par l’OTAN et le CCG) [5].

 


Révolutionnaires ou contre-révolutionnaires ?
.
Les groupes armés ne sont pas issus des manifestations pacifiques de février 2011. Ces manifestations dénonçaient en effet la corruption et réclamaient plus de libertés, tandis que les groupes armés —nous l’avons vu plus haut— ressortent de l’islamisme.

Au cours des dernières années, une terrible crise économique a frappé les campagnes. Elle était due aux mauvaises récoltes, qui ont été à tort appréhendées comme des malheurs passagers alors qu’elles étaient la conséquences de changements climatiques durables. À cela se sont ajoutées des erreurs dans la mise en œuvre de réformes économiques qui ont désorganisé le secteur primaire. Il s’en est suivi un fort exode rural auquel le gouvernement a su faire face, et une dérive sectaire de certains paysans que le pouvoir a négligé. Dans de nombreuses régions, l’habitat rural n’était pas concentré en villages, mais dispersé sous forme de fermes isolées, personne n’a mesuré l’ampleur du phénomène jusqu’à ce que ses adeptes se regroupent.

En définitive, alors que la société syrienne incarne le paradigme de la tolérance religieuse, un courant takfiriste s’est développé en son sein. Il a fourni la base des groupes armés. Ceux-ci ont été richement financés par les monarchies wahhabites (Arabie saoudite, Qatar, Sharjjah).

Cette manne a suscité le ralliement de nouveaux combattants parmi lesquels on trouve des parents de victimes de la répression massive du sanglant coup d’État manqué des Frères musulmans, en 1982. Leur mobile est souvent moins idéologique que personnel. Il ressort de la vendetta.

De nombreux voyous et repris de justice appâtés par l’argent facile se sont ajoutés : un « révolutionnaire » est payé 7 fois le salaire moyen.

Enfin, des professionnels ayant combattu en Afghanistan, Bosnie, Tchétchénie ou Irak ont commencé à affluer. Au premier rangs desquels les hommes d’Al Qaida en Libye, conduits par Abdelhakim Belhaj en personne [6]. Les médias les présentent comme des jihadistes, ce qui est inapproprié, l’islam ne concevant pas de guerre sainte contre des coreligionnaires. Ce sont avant tout des mercenaires.

La presse occidentale et du Golfe insiste sur la présence de déserteurs dans l’ASL. C’est certain, mais il est par contre faux qu’ils aient fait défection après avoir refusé de réprimer des manifestations politiques. Les déserteurs en question rentrent presque toujours dans les cas que nous avons précédemment cités. Au demeurant, une armée de 300 000 hommes a forcément parmi elle ses fanatiques religieux et ses voyous.

Les groupes armés utilisent un drapeau syrien à bande verte (au lieu de la bande rouge) et à trois étoiles (au lieu de deux). La presse occidentale le qualifie de « drapeau de l’indépendance », car il était en vigueur au moment de l’indépendance du pays, en 1946. En réalité, il s’agit du drapeau du mandat français qui resta en vigueur lors de l’indépendance formelle du pays (1932 à 1958). Les trois étoiles représentent les trois districts confessionnels du colonialisme (alaouite, druze et chrétien). Utiliser ce drapeau, ce n’est certainement pas brandir un symbole révolutionnaire. Au contraire, c’est affirmer vouloir prolonger le projet colonial, celui de l’Accord Sykes-Picot de 1916 et du remodelage du « Moyen-Orient élargi ».

Au cours des 18 mois d’action armée, ces groupes armés se sont structurés et plus ou moins coordonnés. En l’état actuel,la grande majorité sont passés sous commandement turc, sous le label Armée syrienne libre. De fait, ils sont devenus des supplétifs de l’OTAN, le quartier général de l’ASL étant même installé sur la base aérienne de l’OTAN à Incirlik. Les islamistes les plus durs ont formé leurs propres organisations ou ont rejoint al-Qaida. Ils sont sous le contrôle du Qatar ou de la branche sudeiri de la famille royale saoudienne [7]. De facto, ils sont rattachés à la CIA.

Cette constitution progressive, qui part de paysans pauvres pour se terminer avec un afflux de mercenaires, est identique à ce que l’on a connu au Nicaragua lorsque la CIA organisa les Contras pour renverser les sandinistes, ou que l’on avait connu à Cuba lorsque la CIA organisa le débarquement de la Baie des cochons pour renverser les castristes. Précisément, c’est de ce modèle que les groupes armés syriens se revendiquent aujourd’hui : en mai 2012, les Contras cubains ont organisé à Miami des séminaires de formation à la guérilla contre-révolutionnaire pour leurs homologues syriens [8].

Les méthodes de la CIA sont partout les mêmes. Ainsi les Contras syriens ont concentré leur action militaire d’une part sur la création de bases fixes (mais aucune n’a tenu, même pas l’Émirat islamique de Baba Amr), puis sur le sabotage de l’économie (destruction des infrastructures et incendie des grandes usines), enfin sur le terrorisme (déraillement de trains de passagers, attentats à la voiture piégée dans des sites fréquentés, assassinat de leaders religieux, politiques et militaires).

Par conséquent, la partie de la population syrienne qui pouvait avoir de la sympathie pour les groupes armés au début des événements, pensant qu’ils représentaient une alternative au régime actuel, s’en sont progressivement désolidarisés.

Sans surprise, la bataille de Damas a consisté à faire converger vers la capitale les 7 000 combattants dispersés dans le pays et des armées de mercenaires en attente dans les pays limitrophes. Des dizaines de milliers de Contras ont tenté de pénétrer le pays. Ils se sont déplacés simultanément en nombreuses colonnes de pick-up, préférant traverser les déserts que prendre les autoroutes. Une partie d’entre eux a été stoppée par des bombardements aériens et a du rebrousser chemin. D’autres après s’être emparés de postes-frontière sont parvenus à la capitale. Il n’y ont pas trouvé le soutien populaire escompté. Au contraire, ce sont les habitants qui ont guidé les soldats de l’Armée nationale pour les identifier et les déloger. Au final, ils ont été contraints de battre en retraite et ont annoncé qu’à défaut de prendre Damas, ils prendraient Alep. Au demeurant, cela montre qu’ils ne sont ni des Damascènes en révolte, ni des Alepains, mais des combattants itinérants.

L’impopularité des groupes armés doit être comparée avec la popularité de l’Armée régulière et des milices d’auto-défense. L’Armée nationale syrienne est une armée de conscription, c’est donc une armée populaire, et il est impensable qu’elle puisse servir à une répression politique. Depuis peu, le gouvernement a autorisé la constitution de milices de quartiers. Il a distribué des armes aux citoyens qui se sont engagés à consacrer chaque jour 2h de leur temps pour défendre leur quartier, sous encadrement militaire.
Infiltration de Contras via le désert près de Dera
Des vessies pour des lanternes


En son temps, le président Reagan rencontra quelques difficultés pour présenter ses Contras comme des « révolutionnaires ». Il créa pour cela une structure de propagande, le Bureau de la diplomatie publique, dont il confia la direction à Otto Reich [9]. Celui-ci corrompit des journalistes dans la plupart des grands médias US et ouest-européens pour intoxiquer le public. Il lança entre autres une rumeur selon laquelle les sandinistes disposaient d’armes chimiques et risquaient de les utiliser contre leur propre peuple. Aujourd’hui la propagande est dirigée depuis la Maison-Blanche par le conseiller de sécurité nationale adjoint chargé des communications stratégiques, Ben Rhodes. Il applique les bonnes vieilles méthodes et a ressorti contre le président el-Assad la rumeur des armes chimiques.

En collaboration avec le MI6 britannique, Rhodes a réussi a imposer comme principale source d’information des agences de presse occidentales une structure fantôme : l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les médias n’ont jamais questionné la crédibilité de cette signature, alors même que ses affirmations ont été démenties par les observateurs de la Ligue arabe et par ceux des Nations Unies. Mieux, cette structure fantôme, qui n’a ni locaux, ni personnel, ni expertise, est également devenue la source d’information des chancelleries européennes depuis que la Maison-Blanche les a convaincues de retirer leur personnel diplomatique de Syrie.
En attendant le direct, le correspondant d’Al-Jazeera Khaled Abou Saleh téléphone à sa rédaction. Il prétend que Baba Amr est bombardé et organise les bruitages. M. Abou Saleh était invité d’honneur de François Hollande à la 3e Conférence des Amis de la Syrie.

Ben Rhodes a également organisé des spectacles pour journalistes en mal d’émotions. Deux tours operators ont été mis sur pied, l’un au cabinet du Premier ministre turc Erdogan et le second au cabinet de l’ex-Premier ministre libanais Fouad Siniora. Les journalistes qui le souhaitaient étaient invités à entrer illégalement avec des passeurs en Syrie. On offrait durant des mois un voyage depuis la frontière turque dans un village témoin situé en montagne. On pouvait y réaliser des séances photos avec des « révolutionnaires » et « partager le quotidien des combattants ». Puis, pour les plus sportifs, on pouvait depuis la frontière libanaise aller visiter l’Émirat islamique de Baba Amr.

Fort étrangement, nombre de journalistes ont observé eux-mêmes d’énormes falsifications, mais ils n’en ont tiré aucune conclusion. Ainsi, un célèbre reporter-photographe a filmé les « révolutionnaires » de Baba Amr brûler des pneus pour dégager de la fumée noire et faire accroire à un bombardement du quartier. Il a diffusé ces images sur Channel4 [10], mais a continué à affirmer qu’il avait été témoin du bombardement de Baba Amr relaté par l’Observatoire syrien des Droits de l’homme.

Ou encore, le New York Times a relevé que des photos et vidéos transmises par le service de presse de l’Armée syrienne libre et montrant de valeureux combattants étaient des mises en scène [11]. Les armes de guerre étaient en réalité des répliques, des jouets pour enfants. Le quotidien a néanmoins continué à croire en l’existence d’une armée de déserteurs de près de 100 000 hommes.

Lecture d’une déclaration de l’Armée syrienne libre. Les fiers « déserteurs » sont des figurants qui portent des armes factices.

Selon un schéma classique, les journalistes préfèrent mentir que reconnaître qu’ils se sont fait manipuler. Une fois bernés, ils participent donc consciemment au développement du mensonge qu’ils ont découvert. Reste à savoir si vous, lecteurs de cet article, préférerez aussi fermer les yeux ou si vous déciderez de soutenir le peuple syrien contre l’agression des Contras.



[1] La place Tahrir n’est pas la plus vaste du Caire. Elle a été choisie pour des raisons de marketing, le mot Tahrir se traduisant dans les langues européennes par Liberté. Ce symbole n’a évidemment pas été choisi par les Égyptiens, car il existe plusieurs mots en arabe pour désigner la Liberté. Or, Tahrir indique la Liberté que l’on reçoit, pas celle que l’on acquiert.

[2] La presse occidentale a pris l’habitude d’orthographier le nom de M. Syda en ajoutant un « a », en « Sayda », de manière à éviter la confusion avec la maladie du même nom. Ndlr

[3] Le terme « préméditation » s’emploie normalement en droit criminel. En matière politique, le terme adéquat est « complot », mais l’auteur s’est abstenu de l’utiliser car il suscite une réaction hystérique de la part de ceux qui s’appliquent à faire croire que la politique occidentale est transparente et démocratique. Ndlr

[4] « Washington a rédigé une nouvelle constitution pour la Syrie », Réseau Voltaire, 21 juillet 2012.

[5] « Les « Amis de la Syrie » se partagent l’économie syrienne avant de l’avoir conquise », par German Foreign Policy, traduction Horizons et débats, Réseau Voltaire, 14 juin 2012.

[6] « L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 décembre 2011.

[7] Pour plus de détails, lire « La Contre-révolution au Proche-Orient », par Thierry Meyssan, Komsomolskaïa Pravda/Réseau Voltaire, 11 mai 2011.

[8] « L’opposition syrienne prend ses quartiers d’été à Miami », par Agence Cubaine de Nouvelles, Jean Guy Allard, Réseau Voltaire, 25 mai 2012.

[9] « Otto Reich et la contre-révolution », par Arthur Lepic, Paul Labarique, Réseau Voltaire, 14 mai 2004.

[10] « Syria’s video journalists battle to telle the ’truth’ », Channel4, 27 mars 2011.

[11] “Syrian Liberators, Bearing Toy Guns”, par C. J. Chivers, The New York Times, 14 juin 2012.


http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109 http://www.voltairenet.org/Qui-se-bat-en-Syrie,175109

http://www.alterinfo.net/Qui-se-bat-en-Syrie_a79420.html

VIDEOS sur le site
.
.
Voir aussi sur la scandaleuse désinformation-propagande de guerre (cliquer sur le lien) :
.
Lundi 23 juillet 2012
Photo de couverture
https://plus.google.com/116536894056162235467/posts
.

.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 17:18

 

 

Un ancien kidnappé par les opposants syriens témoigne

 

Homs : tout ce qui est raconté est à l’envers


En nous entretenant avec un habitant de Homs qui observe ce qui se passe au jour le jour dans son pays (*), nous avons appris que les forces gouvernementales n’ont pas bombardé la ville de Homs, ces dix derniers jours, comme rapporté par la presse internationale.

24 juin 2012 | Thèmes (S.Cattori) : Rôle des médias Syrie

 

Homs - Une "image-document" publiée par Shaam News de l’opposition syrienne.

 


Ainsi, tout ce qui nous est raconté par les médias est à l’envers. Il n’est pas vrai que Homs est pilonnée par l’armée gouvernementale depuis dix jours. Il n’est pas vrai que les autorités syriennes empêchent le CICR d’accéder aux blessés et aux malades. Il n’est pas vrai que Homs est une ville assiégée par les forces gouvernementales. Ce sont quelques centaines de rebelles qui pilonnent, qui massacrent, qui maintiennent une partie de la ville de Homs et de sa population, sous siège.

Silvia Cattori : Les images que nos médias nous présentent de Homs montrent une ville fantôme. Nous sommes inquiets pour vous. Que se passe-t-il dans votre quartier ? Pouvez-vous sortir normalement ?

Réponse : Oui nous sortons tout à fait normalement.

Silvia Cattori : Ce n’est donc pas pour vous à Homs la période la plus difficile, « la plus sanglante », comme l’affirmait ce matin Valérie Crova sur France Culture ?

Réponse : Non ce n’est pas la période la plus difficile car nous pouvons sortir, aller acheter le pain, sortir de Homs, voyager. Nous avons connu des périodes bien plus dures où nous ne pouvions pas sortir. Le plus dur et préoccupant c’est ce que subissent les familles qui sont séquestrées depuis des mois par les forces rebelles de l’Armée libre [Armée syrienne libre].

Silvia Cattori : Alors nos médias mentent quand ils affirment que Homs est toujours soumise aux bombardements intensifs de l’armée régulière [1] ? Ne vous sentez-vous pas en danger ?

Réponse : Je ne me sens pas personnellement en danger. Premièrement, dans notre quartier tout est calme. Deuxièmement, il n’y a pas à Homs de bombardements de la part des forces du gouvernement. Il y a des tirs à l’artillerie lourde mais ce sont les rebelles qui tirent en direction précisément des lieux où il y a les forces de sécurité. Troisièmement, l’armée régulière n’intervient pas. Seules les forces de sécurité sont présentes.

Silvia Cattori : Nous avons vu, hier encore des images impressionnantes de destructions d’immeubles à Homs que l’on attribue aux bombardements de l’armée ?!

Réponse : Les déstructions que vous avez dû voir ne sont pas récentes. Ce sont des images d’immeubles qui ont été détruits pour la plupart lors de la prise de Baba Amr. Ces destructions ne sont pas dues aux bombardements des forces de sécurité. Ce sont des destructions faites par les rebelles selon un procédé qu’ils utilisent depuis des mois. Ils minent un immeuble, ils le font exploser, ils allument des pneus qui produisent une épaisse fumée noire, puis diffusent ces images qui font croire que l’armée du gouvernement bombarde en permanence. [2].

Silvia Cattori : Cela, ils le font toujours ?

Réponse : Ils font cela quotidiennement. En réalité il y a des quartiers où les gens vivent normalement. Par contre, notamment dans les vieux quartiers du centre de Homs où les rebelles se sont mêlés à la population sunnite et chrétienne, les gens pris en otage, sont en grand danger. Cela représente un carré qui n’est pas très grand mais difficile d’accès pour les forces de l’ordre. Les rebelles ont miné le pourtour de ce carré. C’est pourquoi les forces de sécurité ne se résolvent pas à envisager une intervention pour ne pas faire courir des risques aux familles que les rebelles armés utilisent comme boucliers. Ce carré comprend les quartiers de Khaldiye, Warche, Bustan Diwan, Akrama et Hamidieh, aujourd’hui vidé de ses habitants en majorité chrétiens, où les rebelles ont pris leurs quartiers et ont vandalisé et brûlé les églises [3]. Je tiens à préciser que nous n’avons pas été élevés en Syrie dans le confessionnalisme. Les forces de sécurité sont embarrassées pour intervenir car, lorsqu’elles interviennent, les rebelles se vengent sur les otages. Ils jettent les cadavres à l’extérieur des quartiers qu’ils maintiennent sous siège. Ils jettent les corps…Ils jettent les cadavres des victimes sur la voie publique. Les corps sont ligotés avec des chaînes…

Silvia Cattori : Cela s’est-il produit récemment ?

Réponse : Cela s’est produit trois fois la semaine passée. Onze corps ont été trouvés en une semaine.

Silvia Cattori : Des femmes, des enfants ?

Réponse : C’étaient des hommes qui avaient été enlevés dans divers quartiers par les rebelles.

Silvia Cattori : La population de Homs n’est-elle pas impatiente de voir libérés ces lieux et leurs habitants ?

Réponse : Oui bien sûr. Nous, en tant qu’habitants, nous sommes très perturbés par le fait que les forces de sécurité ne sont pas intervenues pour les déloger depuis longtemps. On voudrait qu’elles interviennent avec fermeté et que Homs soit totalement débarrassée de ces bandes armées. Si la décision était prise d’intervenir, les forces de sécurité pourraient les déloger en quelques heures. Elles ne sont pas intervenues jusqu’ici car elles courent le risque de causer, par les échanges de tirs avec les rebelles, des victimes innocentes parmi les quelques huit cent personnes qui servent de bouclier aux rebelles. Chaque intervention peut entraîner des victimes civiles, les rebelles se vengent sur elles, les exécutent.

Silvia Cattori : Ces rebelles, combien sont-ils ?

Réponse : Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est ce qu’ils m’ont fait subir.

Silvia Cattori : Vous avez été vous-même enlevé. Comment aviez-vous pu en réchapper ?

Réponse : J’ai été libéré dans le cadre d’un échange, deux mois après mon enlèvement.

Silvia Cattori : Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Réponse : Je porte toujours les traces des tortures subies depuis qu’ils m’ont relâché [nous ne donnons pas la date pour protéger la sécurité du témoin].

Question de l’interprète : Peut-on vous demander quel genre de tortures ?

Réponse : Au début c’était de la torture physique. Ils me frappaient avec de gros câbles électriques ; ils me cisaillaient le cou, ils me menaçaient de m’égorger avec un couteau, ils m’aspergeaient d’eau froide, c’était l’hiver et il faisait très froid. Puis ça a été de la torture psychologique. J’avais tout le temps les yeux bandés sauf quand ils m’autorisaient à me rendre aux toilettes. J’étais toujours seul. Une seule fois j’ai pu voir un homme qui avait été torturé ; on lui avait arraché toute la peau du dos, il était sanguinolent jusqu’au coude, je voyais l’os sortir. C’était un simple employé de la municipalité. Le simple fait qu’il travaillait pour les autorités locales faisait de lui un allié du gouvernement el-Assad.

Silvia Cattori : France Culture vient de dire que « la Croix rouge regrette l’intransigeance du régime syrien qui interdit au CICR l’accès à la ville de Homs où les blessés attendent des secours depuis 10 jours ». Frédéric Joli, porte parole du CICR en France, interrogé par cette radio [22 juin, 12h30] n’a pas précisé, comme vous le faites, que les raisons qui empêchent l’accès aux quartiers tenus par les rebelles n’incombent pas aux autorités [4]. Tout ce cela serait faux ?

Réponse : Tout cela est totalement faux. Si le gouvernement syrien ne voulait pas laisser les secouristes intervenir, pourquoi les aurait-il autorisés à entrer en Syrie ? Ce n’est pas uniquement à cause des mines placées aux alentours des quartiers où des gens sont pris en otage qu’il n’a pas été possible d’entrer aux membres de la Croix rouge internationale. Hier, j’ai vu les véhicules du CICR et du Croissant rouge endommagés par les tirs des rebelles. Par ces tirs ils les ont obligés à rebrousser chemin. Les autorités collaborent étroitement avec la délégation du CICR pour pouvoir accéder aux familles prises en otages par les rebelles.

Silvia Cattori : Si je comprends bien, ce dont la Syrie a le plus besoin ce n’est pas de secouristes internationaux. Le problème de votre pays est de savoir comment en finir avec les actions violentes des groupes armés ?

Réponse : Oui, effectivement. Nous n’avons besoin ni de la Croix rouge internationale, ni d’observateurs, ni d’aucune ONG venant de l’extérieur. En Syrie nous avons tout ce dont la population a besoin. La seule chose dont nous avons besoin, est que des forces extérieures cessent de ravitailler les rebelles de l’ASL (Armée syrienne libre), qu’elles cessent de leur envoyer des armes sophistiquées, des lunettes de vision nocturne, etc. Si le soutien qui est apporté aux rebelles depuis l’extérieur cesse, les choses vont se calmer. Le plus grand problème est que notre gouvernement, que l’on a tant accusé de blocage à l’extérieur, ait accepté de laisser entrer des ONG humanitaires qui nous créent plus de problèmes qu’autre chose. Il y a sans doute des gens honnêtes mais il y a aussi, parmi leurs membres, des gens qui ne le sont pas, et dont le témoignage trahit la réalité et aggrave notre situation en rapportant les choses de manière à donner une image faussée du gouvernement et de ce qui se passe en vérité ici. Au milieu de tout cela, le plus dur pour nous est de savoir que ce sont les grandes puissances qui sont à l’origine de nos souffrances ; ce sont elles qui soutiennent la rébellion pour mettre à exécution leurs visées sur la Syrie. Elles savent que, compte tenu du refus de ces visées par le peuple syrien, qui soutient sur ce point le gouvernement el-Assad, elles ne pourront mettre à exécution leur projet que si elles font tomber ce gouvernement.


Image diffusée le 16 juin 2012 par l’opposition syrienne montrant une épaisse fumée au-dessus d’une mosquée à Homs disant qu’elle avait été bombardée par l’armée (Shaam News Network/AFP). En fait, cette mosquée n’a pas été bombardée.


URL de cet article :
http://www.silviacattori.net/article3370.html


Silvia Cattori

 


(*) Entretien réalisé le 22 juin 2012 et traduit simultanément de l’arabe en français par Mme Rima ATASSI. Pour des raisons évidentes nous ne révélons pas le nom de notre témoin, un cadre indépendant, âgé de 61 ans, qui réside à Homs.

 


 

 

[1] L’ensemble des médias montrent des images de bombardements récents par les forces d’el-Assad qui n’ont pas eu lieu. Voir ici quelques exemples :
- « Syrie : Homs toujours violemment bombardée », Le Nouvel Observateur, 14 juin 2012.
http://tempsreel.nouvelobs.com/video/xrjs6r.VID/syrie-homs-toujours-violemment-bombardee.html
- « SYRIE. Homs de nouveau sous les bombes de l’armée », par Le Nouvel Observateur avec AFP, 17 juin 2012.
http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20120617.OBS8880/syrie-homs-de-nouveau-sous-les-bombes-de-l-armee.html
- « Syrie : la ville rebelle de Homs de nouveau pilonnée », Le Monde.fr, 17 juin 2012.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/06/17/syrie-la-ville-rebelle-de-homs-de-nouveau-pilonnee_1720009_3218.html
- « Syrie : l’armée pilonne de nouveau la ville de Homs », RTL.fr, 17 juin 2012.
http://www.rtl.fr/actualites/international/article/syrie-l-armee-pilonne-de-nouveau-la-ville-de-homs-7749629185
- « Syrie : l’armée s’acharne sur Homs et Deraa », Le Point.fr, 21 juin 2012 , un article de l’AFP repris par de nombreux médias.
http://www.lepoint.fr/monde/syrie-l-armee-s-acharne-sur-homs-et-deraa-21-06-2012-1476209_24.php

[2] Nous avons visionné quelques vidéos sur la Syrie présentées par les médias « d’amateurs » pour tester la véracité du stratagème décrit par notre témoin. Résultat : on comprend qu’il s’agit de vidéos fabriquées par des professionnels à des fins de propagande. On comprend que ce sont des montages. On voit comme notre témoin le décrit, un immeuble exploser, un grand panache de fumée noire, le tout ponctué par Allah akbar (Dieu est le plus grand) et des tirs de rafales. Nos télévisions diffusent ces vidéos manipulées. Voir :
- « Syrie : Homs violemment bombardée », vidéo de l’AFP, 8 juin, reprise par Libération et de nombreux quotidiens. Il est dit en arabe : « À Homs…le quartier rebelle de Khaldiyé a subi son "bombardement le plus violent depuis le début de la révolte", avec une moyenne de 5 à 10 obus par minute depuis le matin, selon l’opposition ». Tout est falsifié :http://www.dailymotion.com/video/xreq7w_syrie-homs-violemment-bombardee_news
- Le commentaire dit : « Incendie des maisons suite aux tirs des RPG, de l’artillerie, et des chars T72. Allah akbar, le vieux Homs, Allah akbar, la mosquée Khaleb bin al Walid est bombardée. Allah akbar, ou sont les observateurs ? Le vieux Homs, Khaldiye sont bombardes par les RPG et les chars [le 18 juin 2012] ». Il ressort que cette vidéo, prise par un autre angle, dont la description des lieux est faite par la même voix, est tirée de la précédente. Seules les dates diffèrent.
https://www.youtube.com/watch ?v=FCpvZjXtyiA&feature=player_embedded
- « Syrie : la province de Homs toujours pilonnée », 19 juin 2012, France 24, montage vidéo de date incertaine, mis sur YouTube et repris par l’ensemble des médias malgré le fait que c’est du bidonnage.
http://www.france24.com/fr/20120618-syrie-internet-pilonnage-province-homs

[3] Voir : « Églises vandalisées et désacralisées à Homs », par Silvia Cattori, 19 juin 2012 (dossier d’images transmises par Vox Clamantis)
http://www.silviacattori.net/article3344.html

[4] Voir :
- « À Homs, le CICR attend que les bombardements cessent pour accéder aux blessés », france24.com, 21 juin 2012.
http://www.france24.com/fr/20120621-syrie-homs-comite-international-croix-rouge-croissant-bombardements-al-assad-insurges

 

.

http://www.silviacattori.net/article3370.html

 

.


Mêmes mensonges que pour la Libye de Kadhafi :

 

.

 


Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 05:32

 

 

 

 

 

.

Bigard 11 Septembre : Les chasseurs américains
par JeanMarieBigard


Pour voir l’épisode précédent et les épisodes suivants, suivez le lien. Le prochain épisode est attendu pour le 30 juillet.

 

 

.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 04:33

 

Cet article fait suite à celui-ci :

 

 

Charnier de Timisoara

Le faux charnier de Timisoara, ou la faillite totale des médias

Vous avez oublié les photos bidons du faux charnier de Timisoara en Roumanie ?

http://jemmerde.wordpress.com/2010/11/01/jemmerde-uribe-et-lindignation-occidentale-a-geometrie-variable/

 

 

Les vautours de Timisoara

(et du Panama !)


par Serge Halimi, le octobre 2000


Avant la guerre du Golfe, avant le Kosovo, une autre " juste cause " avait mobilisé les médias occidentaux...

C’était il y a un peu plus de dix ans, quelques jours avant Noël. L’actualité était à l’époque occupée par deux événements de politique internationale. A Panama, l’armée américaine intervenait pour expatrier manu militari avant de le juger à Miami le chef de l’Etat panaméen, Manuel Noriega, un ancien agent de la CIA qui avait cessé d’être utile à George Bush, lui même ancien directeur de la CIA devenu président des Etats-Unis. Cette opération de police internationale fut présentée par la plupart des grands médias comme une promenade de campagne. On apprendrait plus tard qu’elle avait fait près de 2000 morts.


C’était il y a un peu plus de dix ans, quelques jours avant Noël. En Roumanie, une dictature s’écroulait devant les caméras. On parla beaucoup de sang. TF1 expliqua : " Ceaucescu, atteint de leucémie, aurait eu besoin de changer son sang tous les mois. Des jeunes gens vidés de leur sang auraient été découverts dans la forêt des Carpates. Ceaucescu vampire ? Comment y croire ? La rumeur avait annoncé des charniers. On les a trouvés à Timisora. Et ce ne sont pas les derniers. [1]" L’Evénement du jeudi titra : " Dracula était communiste. " (28/12/1989)

On parla de " génocide ", de " charniers ", de " massacres ", de " femmes enceintes éventrées ", de " tortures ", de " corps brûlés dans un crématorium". On évoqua ces " chauffeurs de camions qui transportaient des mètres cubes de corps, qui étaient abattus d’une balle dans la nuque par la police secrète pour éliminer tout témoin. [2]" On parla de 70 000 morts en quelques jours. Sur TF1, Gérard Carreyrou lança un appel à la formation de brigades internationales prêtes à " Mourir à Bucarest. " Il ne dit pas s’il aurait été volontaire. Mais on devina que non.

On parla de Timisoara. Timisoara, 350 000 habitants. Ville martyre. Le 23 décembre 1989, on chiffrait à plus de 10 000 morts le nombre des victimes de la Securitate, la police du régime. Selon l’envoyé spécial d’El Pais, " A Timisoara, l’armée a découvert des chambres de torture où, systématiquement, on défigurait à l’acide les visages des dissidents et des leaders ouvriers pour éviter que leurs cadavres ne soient identifiés. " On découvrit un charnier gigantesque. D’ailleurs, à titre d’exemple, mais seulement à titre d’exemple, on exposa devant les caméras dix-neuf corps, côte à côte, plus ou moins décomposés. Dont celui d’un bébé posé sur le cadavre d’une femme, qu’on imaginait être sa maman. Tous extraits d’une fosse commune. Le 22 décembre, les agences hongroise, est-allemande et yougoslave, qui seront reprises par l’AFP à 18h 54, parlaient de 4 632 cadavres de victimes des émeutes des 17 et 19 décembre, " soit par balles soit par baïonnette " (Tanjung), de 7 614 manifestants fusillés par la Securitate. Un chapeau du Monde annonçait 4 000 à 5000 morts.

Sur la Cinq, Guillaume Durand donna le chiffre de 4 630 corps comme un " bilan tristement officiel." Sur France Inter, le correspondant de la station annonça à son tour comme une certitude avérée la découverte de 4630 cadavres à Timisoara. Derrière lui, en plateau, le commentateur reprit : " 4630 cadavres, vous avez bien entendu, dans une seule fosse commune !" A quatre reprises au cours de ce journal, le chiffre de 4 630 cadavres fut cité sans que nulle source ne fût jamais indiquée. Dans Libération (23/12/1989), un titre sur deux pages fit état des 4 630 cadavres ; il était accompagné d’un éditorial de Serge July titré " Boucherie ". On lisait : " Timisoara libéré découvre un charnier. Des milliers de corps nus tout juste exhumés, terreux et mutilés, prix insupportable de son insurrection. " Le rédacteur en chef, Dominique Pouchin, expliqua : " Tout nous laissait penser, y compris les images qui arrivaient, que l’info était vraie. " (Libé, 4/4/90) Le Monde félicita La Cinq d’avoir " révélé l’horrible charnier des victimes des manifestations du dimanche ?précédent ? " [3].

Le bilan officiel des victimes pour toute la Roumanie est de 689 morts, pas 70 000. A Timisoara, il y aurait eu entre 90 et 147 victimes, pas 12 000. Et, comme le remarqua Jean-Claude Guillebaud, " 90 morts dans une ville de province, c’est beaucoup. " La maman présumée avait succombé à une cirrhose du foie le 8 novembre 1989. La petite fille, qui n’était pas sa fille, avait péri de la mort subite du nourrisson [4]. On avait déterré leurs corps de la fosse commune.


A Panama, il y avait eu 2000 morts, civils pour la plupart, soit trois fois plus de victimes qu’en Roumanie. Personne n’avait cependant parlé de " génocide panaméen " ou de " charnier ". On s’était même amusé des techniques de l’armée américaine qui, pendant des jours entiers, essaya de déloger Manuel Noriega du bâtiment consulaire où il était réfugié en jouant au volume maximum la musique qu’il détestait le plus. Tant d’humanité ...

Mais comme il est dur, dans ce métier, en France, de faire son autocritique. Trois mois après l’imposture de Timisoara, Guillaume Durand prétendait encore : " Le bilan est satisfaisant professionnellement. Si les éditorialistes assis dans leurs fauteuils cherchent la bagarre, ils vont l’avoir. " [5] Un an après la guerre du Kosovo, Jacques Julliard a l’audace de se montrer tout aussi offensif : " Nous n’avons que faire, je le dis hautement, de ces réquisitoires de procureurs et de pions ; de ces tonitruants discours de tranche-montagnes, entrecoupés des gémissements de tous les déçus de l’Histoire. Nous sommes de bonne volonté. Mais si l’on nous cherche, on nous trouvera. " [6]

Serge Halimi

Publié dans La Vache folle n°27, août-octobre 2000, p. 9

Notes

[1] Cité par Jean-Claude Guillebaud, " Roumanie : qui a menti ? ", Le Nouvel Observateur, 5/4/1990.

[2] Cité par Ignacio Ramonet, " Télévision nécrophile ", Le Monde diplomatique, mars 1990.

[3] Le Monde, 24/12/1989.

[4] Libération, 4/4/1990.

[5] L’Evénement du jeudi, 15/3/1990.

[6] Le Nouvel Observateur, 20/4/2000.

 

http://www.acrimed.org/article1.ht

 

.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 18:42

Exclusivité WikiStrike 4 avril 2012

Merah serait mort dès les premières heures du siège !

 

2012-04-03T054813Z_1_APAE8320G4F00_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-M.JPGD’après une source au centre de l’évènement, Mohamed Merah a désiré se rendre tout de suite après l’arrivée du Raid. Il en aurait alors été empêché par les forces de l’ordre. 


La réalité s’avèrerait plus sombre que prévu pour le Raid et le pouvoir français. Une information qui nous a été livrée ce jour dévoile un autre aspect de l’opération vouée à déloger l’assassin des carnages de Montauban et de Toulouse. La personne se présente comme ayant été « à l‘intérieur de l’évènement».  


Les informations parvenues sont accablantes :


« Pourquoi vous me tuez ? » (…) « Je suis innocent »: Nous étions très tôt le matin du 21 mars, aux alentours de 10 heures. Mohamed Merah aurait été abattu quelques minutes après, soit plus de 24 heures avant sa mort officielle vers 11h25 le 22 mars ! Cette indication importante nous provient d’un témoin-acteur de l’immeuble, un immeuble évacué quelques minutes après ces paroles. 

  

"Il est mort dans le couloir alors qu'il se rendait, c'est pour cette raison qu'on nous a fait évacuer l'immeuble par les fenêtres" nous raconte notre contact, et de poursuive: 'J'en ai l'intime conviction qu'on nous a menti, Mohamed Merah parlait du couloir '.  


La fusillade entendue durant sept minutes aurait été fictive, organisée pour créer le remue-ménage dans l’appartement (comme déplacer une machine à laver, par ailleurs assez lourde pour que Merah (70 kilos trempés)  puisse lui-même le faire avec une seule main car tenant son arme dans l’autre et sans donner l’envie au Raid d’entrer à ce moment précis).


N’oublions pas qu’un islamiste qui veut se tuer s’écrie « alla ouakba ! », ce qui n’a pas été signalé.


N’oublions pas non plus que le corps de Mohamed Merah n’a été reconnu par personne, même pas par sa mère qui s’en est indignée il y a quelques jours, des larmes dans la bouche.  


Cette révélation va dans le sens d’un Merah jeté mort par le balcon pour faire croire à sa fuite et légitimer l’intervention du Raid.


Pour nous, Mohamed Merah a été choisi juste après la tuerie de l’école juive  par le gouvernement français (possédant une liste de noms) parce qu’il leur fallait mettre le plus rapidement possible un terme à l’enquête pour démontrer l’efficacité du ministère de l’intérieur et créer une résurgence de l’islamophobie en période électorale.

 

Ce témoignage sera transmis aux avocats du père de Mohamed Merah...

 

Ci-dessous quelques détails intrigants que nous mettons en avant pour vous inciter à construire la vérité par vos propres recherches:

   

Le 16 février :Création du Parlement Juif Européen, les 120 membres ont demandé à ce que la communauté juive soit remise en avant en Europe. Chose faite moins d'un mois plus tard grâce (ou à cause) de la « folie » d’un homme isolé (?)

 

Le 18 mars, la veille du drame de Toulouse, Claude Guéant, se trouvait au Palais des congrès à Paris pour débattre de la laïcité à la « fête de la vie juive». Guéant s’occupera personnellement de l’enquête sur place, à Toulouse, ne quittant pas la ville « rose » avant que l’enquête soit bouclée. (Ce qui signifie que l’enquête devait rapidement aboutir puisque je pense qu’il avait, en tant que ministre de l’intérieur, autre chose à faire. Nous mettons donc cela sur le dos de la propagande pré-électorale).

 

Le 28 mars, le nouveau rabbin de Paris a été élu après les 10 jours du consistoire qui correspondent parfaitement au temps de deuil de la famille Sandler assassinée devant l’école juive de Toulouse. Quant au grand rabbin de France, il crée ce jour-là son nouveau site internet. Ne pas oublier que la famille Sandler est opposée aux actions menées par Israël car étant de confession ultra-orthodoxe. Le Mossad a légèrement l’habitude d’éliminer des opposants politiques. Ou comment faire d’une pierre plusieurs coups : Adieu l’opposant, bonjour le renouveau de la communauté juive et le doigt pointé (encore une fois) sur les islamistes !


WikiStrike n’appartient à aucune communauté religieuse, nous travaillons en totale indépendance. 

 

Marina Sadovski pour WikiStrike

 

Ci-dessous une enquête indépendante. Le début de la vidéo est énorme. La fin beaucoup moins. Pour ce qui est du RSA, c'est faux. Mais la qualité du début de la vidéo vaut le détour. 

La première femme du père de Johnatan Merah est bien Johanne de l'ONU, Myriam étant son épouse actuelle. Preuve qu'elle n'a jamais parle en disant: "Nos enfants"

 

La vidéo et toute la suite ici sur Wikistrike :

Cliquer  sur le lien

 

Exclusivité WikiStrike: Merah serait mort dès les premières heures du siège !

 

.

 

Les dernières infos sur l'affaire Merah ici :

 

M. Merah: Les dessous de l'affaire. Des révélations gênantes pour la France

 

 

.


 




Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Senor Informations
  • : Ce blog, administré par une journaliste-écrivain, Eva, s'adresse aux seniors. Les Médias mentent, ça suffit ! Voici ce qu'on vous cache. Actualité en France, actualité internationale, questions pratiques... Pour contrer la désinformation ! (Abonnement blog, gratuit: Pas plus d'un envoi par jour, regroupant les parutions nouvelles)
  • Contact

Profil

  • eva R-sistons
  • Photo eva à 30 ans. Journaliste (carrière TV,Radio,Presse),écrivain (grandes maisons d'édition,Lauréate Académie Française),divorcée,3 enfants. Humaniste,croyante,citoyenne du monde,femme de paix engagée,gaullienne de gauche.Franco-Russe.
  • Photo eva à 30 ans. Journaliste (carrière TV,Radio,Presse),écrivain (grandes maisons d'édition,Lauréate Académie Française),divorcée,3 enfants. Humaniste,croyante,citoyenne du monde,femme de paix engagée,gaullienne de gauche.Franco-Russe.

Adresse eva R-sistons

Recherche

Autres blogs d'eva

Le site officiel d'eva:

 

 

http///chantaldupille.fr 

 

Parmi les autres blogs d'eva:

 

http://sos-crise.over-blog.com

http://no-war.over-blog.com/

http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/

http://jeunes.actualité.over-blog.com

 

Livre conseillé 

europe israel david cronin alliance contre nature .

.


Patrick Le Hyaric

(Cliquer sur Patrick pour avoir le livre) 

 

Réedition enrichie et actualisé du livre « GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : Dracula contre les peuples » La première édition de cet ouvrage avait permis de révéler au grand public les négociations tenues secrètes sur le Grand Marché Transatlantique. Cette réédition actualisée et augmentée de plus de 65 pages donne des éléments nouveaux sur les débats en cours et comporte un chapitre supplémentaire sur la négociation secrète sur un projet de traité international pour la privatisation des services public. A mettre entre toutes les mains pour que le mouvement de résistance populaire contre le TAFTA mette en échec ces funestes projets. ..................................................................................................................... Je commande « Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples » Au prix de 8€ + 2€ de frais de port par exemplaire (valable uniquement pour la France métropolitaine) Soit 10€ X……………. = …………….€ Nom………………………………………..Prénom…………………………………………… Adresse…………………………………………………………………………………………................................................................................................. Ville……………………………………………………………………................. CP…………………..................................................................................... Téléphone……………………….................................................................. Mail ………...........……………………………………………. ..................................................................................................................... Renvoyer ce bulletin sur papier libre accompagné de votre règlement (chèque à l’ordre de l’Humanité) à : L’Humanité, service de la diffusion militante, 5, rue Pleyel, Immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis cedex

 

 

Archives

Les articles incontournables

 

2 livres à lire pour comprendre le monde actuel
Tout ce qu'on ne vous dit pas (cliquer sur l'image)
(NB Un chouette cadeau de Noël !)

CSC+EP
.
Le blog à lire pour découvrir ce que les médias cachent
.
La réinformation ici :
.
Mon compte twitter
https://twitter.com/rsistons 

 

 

Comment nous traitons les seniors - Quel avenir pour eux ? (eva R-sistons)

 

Vidéo à voir absolument (10 mn) pour comprendre notre monde (terrorisme)

 

Le spécialiste de géopolitique, M. Chauprade, explique le monde (vidéo)

 

Le 11 septembre expliqué avec humour, vidéo 5 mn à voir absolument

 

Bilan de Sarkozy - Guerres de Hollande : celles de Sarkozy et de l'OTAN

 

Les Grandes Banques ont déclaré la guerre aux peuples, vidéo à voir par TOUS

 

Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls", voici ce qu'il nous prépare

 

La crise pour les Non-Initiés: Causes, mécanismes, conséquences


Clefs pour comprendre les changements en Libye, Côte d'Ivoire, Syrie.. (eva R-sistons)

 

Vidéo à voir par tous, le message du magistrat Serge Portelli. Alerte !

 

Vidéo qui montre en quelques mn ce que la France devient. A voir par tous

 

L'horreur du capitalisme financier, vidéo extraordinaire, claire (TV belge)

 

Le terrorisme n'est pas islamiste mais fabriqué par le FBI - Super vidéo

 

La France de Sarkozy capitule devant l'Allemagne de Merckel - UE contre les peuples

 

 


phytomortier

L'argent Colloïdal, la médecine naturelle et ses multiples bienfaits

Se procurer ce  remède naturel bienfaisant, et aussi de l'huile

essentielle de Ravintsara et de tee-tree - et un kilo au moins de

tisane aubépine (seul remède efficace contre la peste)

 

 
.

servisphere.com

 
troc, échanges, partage, dons..

 

Le réseau d'entraide gratuit: Gardez bien cette adresse ! Trocs, dons..



SEL: Pensez au SEL, le Système d'Echange Local, pour faire des économies

 

 

 

 

.

A mes Lecteurs et à mes Lectrices Seniors. Lisez l'Info sur Internet !

Comment nous traitons les seniors - Quel avenir pour eux ? (eva R-sistons) 

Danièle, retraitée, handicapée, fait une manif à elle seule ! Un modèle !
La délinquance, c'est quoi ? Et cela sert qui ? Remettre les pendules à l'heure
Le système actuel d'argent-dette, super vidéo pour tout comprendre
"Diaporama" pour comprendre les enjeux de la géopolitique. Super vidéo !
Géopolitique: La question russe, vidéo de 19 mn (Aymeric Chauprade)
Senior Information: Non au détricotage du programme gaullien du CNR
Austérité pour tous, mais scandaleux train de vie de Sarkozy à nos frais
Dépendance:Assurance privée obligatoire? Juteuse pour Guillaume Sarkozy?
Comment à l'étranger on voit Sarkozy (télé suisse), vidéo décapante !

Qu'est-ce que le Nouvel Ordre Mondial qui se substitue aux Nations ?

L'atlantisme, source des problèmes du monde. C'est un totalitarisme (+ vidéo)

Haarp, "l'arme climatique". Russie victime ? 2 posts (Français, Espagnol

Tout savoir sur la puce RFID qu'on devrait nous implanter. Contrôle,fichage

A savoir: C'est la CIA qui finance la construction européenne (Historia)

Les traînées blanches dans le ciel, alerte ! "Chemtrails" toxiques pour tous

La politique de Sarkozy: Profits CAC40 accrus, au détriment des Français

Constitution européenne: Dispositions inquiétantes qu'on a cachées

L'Union Européenne: C'est le 4e Reich ! Dominé par l'Allemagnre

Opération 7 décembre : Initiative internationale contre les banksters

De la Shoah à la "Shoah" planétaire (guerre mondiale, de religion..) ?

Les réseaux de l'horreur: Pédophilie (Dutroux..), satanisme, scandales..

Les animaux malades du capitalisme, torturés - Elevage industriel

Alerte chemtrails ! Traînées blanches dans le ciel, une réalité dangereuse !

Qu'est-ce que le Nouvel Ordre Mondial qu'on prépare ? Par eva R-sistons

Strauss-Kahn, une catastrophe pour la France et pour la Gauche (eva R-sistons)

Révolutions de couleurs (entre autres) fomentées par la CIA (vidéo)

Comment on vous manipule (via les Médias aux ordres du pouvoir)

Monnaie,finance,FED n'auront plus de secrets pour vous (vidéo dessin animé)

Manipulation des Médias, désinformation, propagande. Médias et CIA

Pour vos vacances, 5 ouvrages à lire, conseillés par eva R-sistons

Les Indignés: Carte de la mobilisation - Comment s'indigner ? (eva R-sistons)

Abus sexuels, notamment sur les enfants (Vidéo, film de Karl Zéro)

Tragédie... grecque. Faillite via les Banques. TB vidéo: La stratégie du choc

Que signifie la "mondialisation" imposée aux peuples ? Par eva R-sistons

Lettre (superbe) à ceux qui se résignent au pire

Ex Gouverneur J. Ventura: "Vous contrôlez notre monde.. pour le détruire"

Qu'est-ce que le Club Bilderberg qui conçoit le Nouvel Ordre Mondial ? (vidéos)

La vérité sur la "démocratie" (Pr Chouard, vidéo) - Tirage au sort ?

Libye: Ce n'est pas une guerre humanitaire pour protéger les civils (vidéo)

Attentat, crise, choc de civilisations en préparation: Monde fou ! (eva R-sistons)

Citations célèbres, notamment d'Einstein - La science devient criminelle

Non seulement ils bombardent l'état souverain Libyen, mais ils le volent !

Copé qui veut être Président de la République a de "jolies" relations !

Patrimoine : La France veut-elle privatiser ses forêts ?

Le « massacre » de Tienanmen était un mythe !

Alertes sous-traitance nucléaire - et gaz de schiste contre santé, air, eau..

Norvège et ailleurs: La lutte contre la Droite raciste haineuse doit être engagée

Libye, Côte d'Ivoire.. puis Algérie, Syrie.. La logique des évenements (eva)

Qui est à l'origine de la dette qui empoisonne nos vies ? Tout savoir

Les atteintes répétées du gouvernement aux droits des malades

Alerte ! La dictature européenne se met en marche ! Explication.

A l'origine de la dette, de la crise en France : Pompidou, Giscard !.

Fausses Révolutions pour la démocratie. "Droit" d'ingérence, guerres "humanitaires"

Les Observateurs de France24: Au service de l'Empire US et des guerres (eva)

(médias et situation internationale)

La dictature du Nouvel Ordre Mondial sur la Grèce et.. sur toute l'UE (eva)

Syrie: Tout ce qu'on ne vous dit pas dans les médias menteurs. Effrayant !

Les Islandais se sont débarrassés avec succès de la mondialisation financière

L'Histoire de France et les Empires, vidéo : 2 formidables heures avec F. Asselineau

Un Lecteur dit ce qu'il pense de Nicolas Sarkozy (eva R-sistons aussi)

On vous ment ! Le terrorisme islamique n'existe pas en France

Le vrai Kadhafi, à partir de documents anciens. Un grand dirigeant !

Diminuer votre consommation de carburant : Tous les conseils

Les expériences secrètes de la CIA : Vidéo passionnante !

Les clefs pour comprendre les évenements majeurs de l'Actualité (eva R-sistons)

Guerre contre la Syrie: Tous les mensonges (massacres, images, analyses..)

Comment l'Occident déstabilise les pays hostiles et sème le chaos

Propagande de guerre (les règles) et manipulation des masses

Gbagbo n'est pas un criminel mais un démocrate. Vrais criminels pas jugés à La Haye

26 vérités sur le groupe État islamique EI qu’Obama veut vous cacher


 

 

  http://molex.unblog.fr/2010/10/17/

(Conditionnement par les Médias)

desinformation.jpg